Kane goalkeeper le brassard pour l’inclusion même si la Fifa l’interdit

Harry Kane conservera le brassard OneLove pour l’inclure au Qatar, à l’occasion de la Coupe du monde qui doit s’y dérouler cet hiver (20 novembre – 18 décembre), qui est la décision de la FIFA à ce sujet, a promis le football anglais. Fédération (FA)

La FIFA ne l’ayant pas encore formellement autorisée, la question de leur utilisation est possédée. Et la Fédération anglaise a déjà apporté une réponse sur ne peut plus claire. Harry Kane continuera à porter le brassard pour l’inclusion que les capitaines des équipes majeures européennes de football (France, Pays-Bas, Allemagne, Belgique, Danemark, etc…) se sont attelés à porter lors de la Coupe du monde au Qatar (20 novembre – 18 décembre), etc., quel qu’en soit le prix, rapporte Sky Sports. La FA est déterminée à ce que le capitaine anglais porte le brassard OneLove, même s’il risque d’écoper d’une voire plusieurs amendes de FIFA.

La FA travaille avec la FFF sur un fonds d’indemnisation des ouvriers victimes d’accidents

Le brassard à bandes colorées est l’acronyme d’un cœur rempli de six bandes parallèles, avec les différentes couleurs des alvéoles du drapé LGBT. Plusieurs fédérations ont ainsi souhaité porter ce message en faveur de l’inclusion et contre les discriminations. La campagne avait débuté les derniers matches de la Ligue des Nations. L’autorisation de la FIFA est nécessaire pour porter les brassards, confirme Sky Sports. Le groupe syndical de l’UEFA au Qatar a demandé l’autorisation de la FIFA pendant trois semaines et attend une réponse. C’est ce qu’a confirmé la FFF à l’ouverture du forum Think Football par l’intermédiaire du vice-président délégué Philippe Diallo.

Le 3F travaille également avec la FA et d’autres fédérations sur un fonds d’indemnisation des victimes d’accidents du travail sur les chantiers de la Coupe du monde au Qatar. Le Qatar a fait l’objet de vives critiques pour le traitement des travailleurs migrants, notamment dans les secteurs de la construction, voire des personnes LGBT+. Les accusations ont été rejetées par les autorités du petit émirat du Golfe, lors du dépôt des lois pénales sur les relations sexuelles entre personnes de sexe féminin dans le pays.

Add Comment