Plus de 50 000 supporters de Liverpool à Paris le 28 mai

C’est un tour de force pour les pouvoirs publics, les instances concernées (FFF et UEFA) et les services de l’Etat : organiser une finale de la Ligue des champions dans trois mois, quand le cahier des charges de l’UEFA s’impose réglementairement dix-huit. L’invasion russe en Ukraine, le 24 février, a entraîné le déplacement de la finale de la Ligue des Champions -initialement avant Saint-Pétersbourg- au Stade de France, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) sous l’impulsion du Président de la République, Emmanuel Macron.

A une semaine de l’événement, et après plus de soixante-dix réunions préparatoires, à date, entre les différents acteurs impliqués, sous l’égide du préfet hors classe Michel Cadot, délégué interministériel aux grands événements sportifs (Diges), le dispositif d ‘accueil des supporters des deux clubs est quasiment finalisé. Les supporters de Liverpool et du Real Madrid disposent de 22 000 places chacun, achats VIP.

Les supporters du Real auront rendez-vous près du Stade de France

Côté espagnol, le « point de rendez-vous des fans » se trouve dans la partie publique du parc de la Légion d’honneur, à Saint-Denis, à proximité du Stade de France. Il ouvrira samedi à la mi-journée, fermera vers 17 heures, et sera réservé aux supporters madrilènes en position d’un billet pour la finale.

Les supporters du Real Madrid qui ont assisté à la finale de la Ligue des champions seront rassemblés à côté du Stade de France. (G. van Keulen/Presse Sports)

Par contre, les discussions les plus denses sur l’état pour trouver un point de chute adapté aux supporters britanniques, qui étaient beaucoup plus nombreux. Les autorités estiment qu’entre 50 000 et 60 000 viendront à Paris, le week-end prochain (pas les 22 000 porteurs de billets). Pour les accueillir, une demi-douzaine de pistes ont été explorées, comme celle du stade Jean-Bouin. Plus l’enceinte accueille des « hospitalités » liée au tournoi de Roland-Garros.

L’UEFA règne sur la note

Le choix s’est finalement porté, selon nos informations, sur une longue artère de l’est de la capitale : le cours de Vincennes. Une option qui n’a pas forcé la celle de la Mairie de Paris, qui a notamment anticipé la réaction des riverains, et qui avait proposé le Hall 1 du Parc des Expositions de la Porte de Versailles, au sud de la capitale. Option recalée pour des raisons de sécurité : de trop nombreux fumeurs ou le « craquage » de fumigènes dans ce lieu clos aurait pu favoriser le système d’alerte incendie, en provoquant une évacuation du public sans plan B immédiat…

Cette “fan zone” du parcours de Vincennes se déroule pendant 14 heures, le jour de la finale, et ce ne sera pas le seul endroit réservé aux supporters des Reds, qu’ils aient ou non un billet pour le match. Les palpations ont été effectuées pour pénétrer dans la zone et des animations musicales sont effectuées à l’intérieur : deux écrans géants seront installés pour retransmettre les concerts qui auront lieu dans l’après-midi. Des food-trucks et des tireuses à bière seront également disponibles. La facture de l’organisation de ces deux espaces, espagnol et anglais, est réglementée par l’UEFA. Quant à la FFF, elle en a la responsabilité juridique et opérationnelle.

Add Comment