Ligue 1 : vainqueur à Lorient, l’OM reprond la deuxième place à Monaco

Le match : 0-3

Le rythme infernal de Monaco condamne l’OM, ​​​​​​en déplacement sur le terrain de Lorient, à éviter un faux-pas. Vainqueur (3-0) grâce, notamment, à un doublé décisif de Bamba Dieng, le club phocéen pour reconquérir sa deuxième place en Ligue 1 au détriment, justement de l’ASM, de nouveau repoussé à trois points.

En une semaine de plaisir à Rennes pour disputer un match fondamental dans leur quête de Qualification directe en Ligue des champions, les Marseillais peuvent savourer ce succès initié par une reprise acrobatique de l’extérieur du droit réussi par Dieng, qui a coupé avec brio un centre d’Ünder (0-1, 39e). Sur cette action, Dreyer n’a rien pu faire, alors qu’il avait enluminé sa première période avec deux parades Exceptionnelles sur des têtes de Gerson (22e) et Dieng (26e). Sur cette seconde occasion, le gardien des Merlus a été épaulé par Morel, qu’a repoussé devant sa ligne une frappe de Gueye.

Bakambu, Caleta-Car, Dieng, Gerson : une cascade de bénédictions

Morel, en revanche, en retard pour se relancer, s’était montré fautif sur l’ouverture du score de l’OM, ​​récompensé d’une première période largement maîtrisée. In manque de justesse dans les Transitions, les Merlus, eux, ont attendu le temps ajouté de la première période pour se montrer dangereux par Laporte, qu’un rate une enorme ocation de la tête, sur corner (45e+1).

A la reprise, l’OM n’a pas tardé à doubler la mise, à la suite d’une belle combinaison entre Gerson et Luan Peres, qui a servi Guendouzi. L’ancien milieu de terrain de Lorient s’est rapidement enchaîné pour tromper, du gauche, Dreyer, bien moins décisif sur ce coup (0-2, 48e). Lancé sur les rails d’une victoire facile, Marseille est vite passé en mode gestion, face à des Lorientais boostés par un triple changement de jeu.

Matteo Guendouzi a marqué contre l’un de ses anciens clubs. (A. Réau/L’Equipe)

Mais Dieng, passeur fluide et décisif pour Gerson, buteur du gauche, un peu plus bonifié sa présence sur le terrain face à des Merlus (17e) impuissants offensivement et toujours sous la menace de Saint-Etienne en raison de leur défaite. Sauf que, suite à cette action, les deux joueurs sont sortis sur blessure, tout comme Bakambu (16e) et Caleta-Car (53e) précédemment. In outre, Amine Harit, touché à un pied, avait dû déclarer forfait au dernier moment. En une semaine de voyage déterminé à Rennes, le dauphin du PSG n’a pas manqué le plein de points et de bénédictions. Les deux affronte trois antagonistes d’un même succès.

39

L’OM, qui comptabilise 39 points pris à l’extérieur en 2021-2022, devient désormais l’occasion à Rennes (37e j.) d’égaler un record absolu sur une saison : 42 points, en 2008-2009.

Le joueur : Dieng, heureux puis malheureux

Je suis entré de façon précoce (16e) à la place de Bakambu, touchédé, Bamba Dieng, joliment mis en échec par Dreyer (26e), n’a pas renoncé et s’est montré décisif sur sa deuxième occasion (39e), en coupant avec talent le service d’Ünder. C’est aussi l’international sénégalais (22 ans), désormais nanti de 7 buts en Ligue 1 cette saison, qui a servi Gerson sur le but du 3-1 (67e), juste avant de sortir sur blessure et d’être remplacé par Louis Henrique. Dieng n’aura vu ni le début, ni la fin : le reste du match lui aura suffi pour faire la différence.

Add Comment