Laborde et Mura autour du Stade Rennais en huitièmes

Grâce à un triplé de son buteur Gaëtan Laborde plus aussi à la victoire surprise de Mura face à Tottenham (2-1), le Stade Rennais, après dix en échec par le Vitesse Arnhem 3-3 au Roazhon Park, décroche son ticket pour les 8e finale de l’Europa Conference League.

L’ascenseur émotionnel pour les Rennais. L’équipe bretonne passe par tous les états jeudi soir lors de la 5eme journée de l’Europa Conference League. Après quelques autres buts face au Vitesse Arnhem grâce à un trois-points raté de son fils buteur Gaëtan Laborde, les Rennais ne se sont pas contentés d’un match 3-3 au Roazhon Park. Un résultat qui les qualifie pour la phase finale de la compétition la plus idéale pour la 1ère place du groupe avant un ultime déplacement à la Tottenham Pelouse. Oui mais voilà, les Spurs, ajoutés par Mura, ont fini par s’incliner 2-1 après le coup de sifflet final à Rennes, alors que les joueurs étaient encore sur la pelouse. Avec le renversement des partenaires d’Hugo Lloris, Rennes est assuré de finir premier et de disputer le 8e de finale, s’évitant des barrages (ou faux 16e de finale) face à une équipe classée 3eme de son groupe en Ligue Europa.

>> Europa Conference League : revivez Rennes-Arnhem (3-3)

Triple de Laborde

Leader en vain, le Stade Rennais se plaît très vite dans une idéale. Dès la 9eme minute de jeu, Martin Terrier a profité de la fièvre de la défense hollandaise pour dévier le ballon vers Gaëtan Laborde. En très grande forme, l’ex-Montpelliérain joue d’un défenseur avant d’ajuster Houwen, le portier d’Arnhem (9e). Trente minutes plus tard, le buteur rennais s’offre un doublé, son 4ème mais sur la scène européenne, après un service parfait de Biger Meling (39e). Et comme Laborde n’est jamais rassasié, l’ancien Girondin a marqué une triple grâce avec un impeccable mais en pivot (69e).

Une belle réussite sauf que la formation néerlandaise, coriace, a scoré deux fois et n’a jamais permis aux Rennais d’être complètement libérés. A la dernière heure, Openda punit même les Bretons en égalisant (3-3). Heureusement, très loin de la Bretagne, les Slovènes de Mura ont joué, eux aussi, un mauvais tour à Tottenham. Et ce match nul d’abord décevant reste enfin comme un beau souvenir dans l’histoire du Stade Rennais sur la scène européenne.

Add Comment