Chelsea a enterré le butin du retour de Lille

J’ai publié :

Comme au match aller (2-0), Chelsea pris le meilleur sur un Losc (1-2), au jeu pourtant agréable. La France n’a plus de représentant en Ligue des champions.

Il y a une classe d’écart entre Lille et Chelsea. Le nouveau match entre le champion de France 2021 et le champion d’Europe en titre a confirmé le diagnostic d’allergie au match. Les Blues de Thomas Tuchel ne résistent pas à l’envie lilloise d’inverser la vape après la défaite du match aller. En vain Le Losc s’incline 2 à 1 à domicile et est éliminé de la Ligue des champions.

Devant un Chelsea empêtré dans les sanctions envers son propriétaire Roman Abramovic, Lille s’est pourtant présenté sans complexe, avec la folle espérance de renverser le score sévère du match aller (2-0) devant son public au stade Pierre Mauroy. Les Dogues, compacts et organisés, ne laissent aucun espace aux Blues en début de match et lancent à l’assaut du but londonien.

André récupère un bon ballon dans le rond central et décale pour Yilmaz que fait basculer le jeu dans la direction de Gudmundsson. Le centre est détourné en angle facilement remplaçable (3e). Quelques plus tard, Yilmaz a profité d’un des bals pour projeter dans l’axe et frapper au but. Thiago Silva contre de la poitrine en corner (7e).

>> A lire aussi : Roman Abramovitch, oligarque russe et premier ministre des millionnaires du football

Chelsea ne panique pas et s’affaire à ralentir le rythme imposé par ses adversaires. Kovacic réussit à échapper à la défense du Losc pour percuter à gauche. Il tente ensuite de remettre le ballon devant le but lillois, mais Léo Jardim intervient au sol pour intercepter la passe (23e).

Lille ouvre le score et se fait rattraper

Au-delà du fait que les Blues reprennent des couleurs ont gâché la sortie prématurée d’Andreas Christensen, le Losc fait enfin douter Chelsea. Sur le cafouillage consécutif à un coup franc de Bamba à l’entrée de la surface, Jorginho touche le ballon de la main. Grâce à la VAR, l’arbitre a offert un penalty à Lille, que Yilmaz a transformé d’une plaque du pied en un départ du bon coté d’Édouard Mendy (38e, 2-1).

Chelsea veut tuer dans l’œuf l’espoir nordiste. Les Blues font le siège de la cage lilloise en cette fin de mi-temps et les Lillois craquent sur la dernière action, au pire moment: Pulisic, oublié par des Dogues passifs, est à la réception d’une passe lumineuse de Jorginho et réalise une frappe croisée parfaite pour tromper Léo Jardim (45e+3, 1-1).

Au retour des vestiaires, Lille a rejeté le tête face aux Champions d’Europe comme rejeté. Bamba fait parler sa technique à gauche de la surface et élimine Alonso avant de déposer son centre sur la tête de Yilmaz. La tentative frôle la lucarne de Mendy (51e). Rüdiger réagit en représentant un coup franc dégagé pour la défense de Lilloise. Il passe à côté (60e).

Lille pousse mais n’est pas aidé par le sort. Sur un magnifique centre d’Ylmaz venu de la droite, Xeka arrive lancé et décroise une tête puissante… qui touche le poteau (63e). Mendy était battu.

Qu’est-ce qui aurait-il pu se passer si ce ballon était passé quelques centimètres plus à droite ? On ne le saura jamais puisqu’Azpilicueta entre les espoirs lillois quelques instants plus tard. À la fin d’une longue spiritualité de possession du Blues, Mount center devant le but. Azpilicueta a avancé Weah pour réprimander le ballon du genou au second poteau (71e).

Côté Lille, on continue d’essayer mais le cœur n’y est plus. Les Dogues, vidés de leur envie, laissent le ballon à Chelsea, qui assistent tranquillement à la fin du match. Vingt minutes plus tard et malgré les éclairs de l’entrant Ben Arfa, Lille connaît le même destin que l’autre représentant français en Ligue des champions : j’ai été éliminé en huitièmes de finale.

Add Comment