les Loups remuants, les Foxes aux abois

Lorenzo Pellegrini a été le capitaine vainqueur, la révélation Nicola Zalewski a affronté un trop discret de Jamie Vardy, il a découvert les caps et les flops de l’AS Roma – Leicester (1-0).

Hauts

Pellegrini mène les siens

Le capitaine romain était l’impérial qui était si jeune pour que les hommes s’imposent 1-0 contre Leicester au Stadio Olimpico, et en finale de la conférence de la Ligue Europa. Trois restants en début de rencontre, il est l’auteur de plusieurs frappes dans le premier trimestre de l’année (8e, 16e). Précis également lors des coups de pied arrêtés, Lorenzo Pellegrini est passeur décisif pour Tammy Abraham (11e) sur un corner lors du séoul ​​mais du match. 53 ballons touchés, quatre passes clés, deux fautes subies pour le milieu italien.

La révélation de Zalewski

Absent de la Roma en début de saison, pour ses débuts annuels chez pro chez son club formateur, Nicola Zalewski continue sa montée en puissance. Le milieu gauche, international polonais (une sélection le 5 septembre 2021), s’épanouit as piston dans le système de José Mourinho. Ce jeune homme de 20 ans est resté sur 13 matches de suite en Serie A. Une performance de haut vol ce jeudi au Stadio Olimpico, qui a vu mon Ricardo Pereira en grande difficulté (voir par ailleurs). 52 ballons touchés, 76% de passes russes (19/25), plus surtout deux dernières passes avant un tir.

Abraham monte en puissance

L’attaquant anglais a confirmé son statut de meilleur buteur de la compétition, en marquant pour la 9e fois cette saison en Ligue Europa Conférence. Abraham s’élève parfaitement pour smasher le ballon dans la cage de Schmeichel (11e) et permet à son équipe de se qualifier. Trois tirs tentés au total, par un joueur qui n’a pas rechigné aux tâches défensives par la suite.

VOIR ÉGALEMENT – La belle première saison de Tammy Abraham avec Chelsea

les échecs

Les Renards Impuissants

63 % de la balle tout au long de la rencontre pour les joueurs de Brendan Rodgers, dont près de 70 % lors de la seconde période, mais une propriété stérile ! Malgré la maîtrise du ballon, jamais les Anglais n’ont semblé dangereux à Rome. Dix tirs au total certes, mais seulement deux cadrés, en deuxième période. Rui Patricio a passé une soirée bien tranquille.

Schmeichel pas serein

Il n’a pas été énormément mi en diculté lors de la rencontre, pourtant jamais Kasper Schmeichel n’a transpiré la sérénité dans sa surface de réparation. Souvent pris de vitesse, le portier de Leicesterobligé de se coucher au dernier moment. Le Danois fait souvent le choix de la sécurité, en dégageant le ballon, plutôt qu’en essai de le capter. De nombreux corners s’offrent aux Romains, et c’est comme ça qu’est venu le but. Il n’est impérial non plus lors de la tête d’Abraham (11e), pourtant seule réalisation de la rencontre.

Ricardo Pereira en difficulté

Le latéral droit portugais a été en grande condition lors de cette rencontre. Pas un hasard si les actions les plus dangereuses de la Roma sont des places du côté gauche. Souvent apiré dans l’axe, il laissait le couloir droit libre à Zalewski, qui pouvait faire ce qu’il voulait. Le n°21 de Leicester faut également lors du but de la Roma, puisque c’est lui qui est au marquage sur Abraham. Ricardo Pereira n’a pas su élever son niveau de jeu après la pause, lorsque Leicester est passé à trois derrière. Devenu piston, le Portugais de 28 ans n’a pas brillé davantage. 19 ballons perdus et seulement 74% de pass réussis (35/47) pour l’ancien Niçois. Un match qui ne bousculera pas la hiérarchie en Seleção.

verre transparent

En présence ce mais de renard des surfaces tout au long de la rencontre, il n’est jamais venu. Une journée sans pour le buteur anglais qui n’a touché que 21 ballons lors de la rencontre. Seulement six en deuxième période ! Still duel gagné (0/5) et sept ballons perdus pour Jamie Vardy au Stadio Olimpico, en toute transparence à Rome.

Add Comment