Le renouveau de Schalke 04 / Allemagne / Schalke 04 / SOFOOT.com

A seulement après sa relégation, Schalke 04 reviendra en Bundesliga. Une montagne a agi après la victoire contre Sankt Pauli alors qu’il reste encore une journée de championnat et la conclusion d’une saison pleine de rebondissements, où la perspective d’un retour dans l’élite aura mis du temps à se dessiner avant un canon final .

Ce jeudi, les images du bouillant public de l’Eintracht Francfort chantant à tue-tête avant d’envahir la pelouse du Deutsche Bank Park après la qualification pour la finale de la Ligue Europa devant le tour des réseaux sociaux. Deux jours plus tard, l’Allemagne a de nouveau prouvé qu’il n’existait (presque) aucun pays possédant un public aussi impressionnant. En victoire arrogante face à Sankt Pauli (3-2), Schalke 04 a officiellement validé son accession à la Bundesliga et battu la Veltins-Arena en s’embrasant.

Une scène délicieuse observée un anonymat après le développement de la relégation à l’étage inférieur. À une journée de l’épilogue de la saison, pétrir disposer en effet de cinq points d’avance sur Hambourg, troisième et donc barragiste, et pourraient même être sacrés champions en cas de succès sur le terrain de Nuremberg. Les Nations Unies fin heureuse sur lequel peu aurait parié, il ya quelques mois.

Schalke sans peur

Le début de saison du club de la Ruhr laissait me présager un séjour prolongé dans l’antichambre de la Bundesliga : après un départ manqué (treizième après quatre journées), Schalke avait monré quelques prémices de son potentiel avant de retomber dans ses traversées et pointer au huitième rang à mi-course dans un championnat très serré. Le déclic a finalement eu lieu début mars, en plein coeur d’un ouragan où se sont mêlés la rupture du partenariat avec Gazprom consécutif à l’invasion russe dans le territoire ukrainien et le limogeage de l’entraîneur Dimítrios Grammós, un et quatre jours après son intronisation. Un départ ponctuant un mandat d’échec où le Grec de 43 et échoué à sauver le club en Bundesliga, avant de s’emmêler les pinceaux dans la Course à la Remontée. « Nous avons atteint la phase de la saison où les gran décisions doivent être prises. Nous n’étions plus convaincus que nore objectif, la promotion en Bundesliga, avait encore une probabilité suffisamment élevée dans le statut actuel. Nous sommes donc d’avis que l’équipe a besoin d’un nouvel élan pour la finale de la saison » Avançait alors le directeur sportif Rouven Schröder, dans le communiqué officiel publié par le club le 3 mars.

la suite ? Un poste d’intérimaire proposé par Mike Büskens, adjoint de Grammózis, et sept victoires en huit matches qui ont propulsé le club vers l’élite. Avec, en figure de proue, un joueur : Simon Terodde. A 34 ans, l’attaquant allemand, transfuge d’Hambourg l’été dernier, a help toute son expérience aux pétrir au fil de la saison. Avec 29 piions (dont 10 hommes des 6 dernières journées), 4 passes décisives et une voix cassée, il s’est imposé comme le maillon fort avec un titre de meilleur buteur de 2. Bundesliga déjà asuré (8 buts d’avance sur Robert Glatzel, fils premier poursuivant). Une dynamique ultra-positive qui a permis à la Bundesliga de revenir dans l’un des plus grands clubs de l’Outre-Rhin. En attendant de voir s’il sera suivi par deux autres équipes historiques (le Werder Brême et Hambourg, les deux autres membres du podium), la bière peut déjà couler à flots dans la Ruhr.

Par Fabien Gélinat

Add Comment