Le Real Madrid affronte Manchester City et retrouve Liverpool en finale

La suite après cette publicité

Après la qualification de Liverpool mardi soir grâce à un retour sur la pelouse de Villarreal (3-2, 5-2 aux scores cumulés), la deuxième demi-finale retour de la Ligue des Champions a vu s’opposer le Real Madrid et Manchester City, dans l’antre emblématique du Santiago-Bernabeu. Au match aller, les Cityzens s’étaient imposés devant leur public (4-3), rejoint néanmoins à un pero d’écart grâce à Karim Benzema des grands soirs. Le Français, meilleur buteur de cette édition de C1, était titulaire dans le once de Carlo Ancelotti aux côtés de Federico Valverde et Vincius Jr en attaque. Quant à Pep Guardiola, l’Espagnol alignait ses deux titulaires suivants, Joao Cancelo et Kyle Walker et faisait le choix Gabriel Jesus en pointe. Dans une ambiance bouillante, le Real Madrid a rapidement rencontré la presse pour déjouer les premières relances adverses, obligeant Ederson à libérer ses ballons.

La première alerte est venue de l’incontournable KB9, plus que jamais et croisait pas assez sa tête, sur le bon centre de Dani Carvajal, pour trouver le cadre (5e). L’international tricolore récidivait dans la surface, cette fois-ci du pied gauche, et manquait encore de justesse (12e). La cité réagissait enfin dans le camp adverse par le parti pris de Kevin De Bruyne, sa frappe facilement captée par Thibaut Courtois (15e). Après la reprise ratée de Vinicius Jr en surface (18e), Bernardo Silva tombait sur un Courtois vigilant (20e) mais immobile sur l’enroulé puissant (23e). Si les occasions étaient moins nombreuses jusqu’à la pause, le rythme de la rencontre restait parfois aussi intense, trop (26e, 28e, 32e), avant que Phil Foden ne réveille le portier belge d’un enchaînement poitrine-volée (40e ) . Enfin signalé hors-jeu, Benzema ratait néanmoins face à face avec Ederson avant mi-temps (43e). Une partition nulle et vierge à la pause, envoyée à Manchester City à la fin.

Une scène dantesque

Au retour des vestibules, le Real Madrid rencontrait rapidement la pression sur l’armure-garde adverse à l’engagement et pourrait également débloquer la marque si Vinicius réussissait à rabattre le centre au second poteau (46e). Un autre Brésilien tentait sa chance au but, en la personne de Jesus, et voyait sa frappe captée par Courtois (50e). Discret en première, Luka Modric était montrait plus dangereux après la pause, mais sa tentative était bien défendue par Ruben Dias (52e). Au fil du second acte, si les Skyblues gardaient leur domination avec le ballon, ils semblaient en danger à chaque offensive de la Maison Blanche, notamment sur le couloir gauche de Vinicius. De plus si le Real paraissait plus proche d’ouvrir le score, Riyad Mahrez a finalement livré les Cityzens avant le dernier quart d’heure : sur une superbe ouverture de l’entrant Ilkay Gündogan pour Bernardo Silva, le Portugais s’emmenait seul le ballon dans la surface avant de décaler sur le flanc droit l’Algérien, qui crucifie Courtois d’une frappe puissante en une touche (1-0, 73e). Le 7ème mais numéro 26 cityzen en Ligue des Champions, le meilleur buteur de City. Karim Benzema croyait remettre les deux équipes à égalité pour son premier duel valide avec Ederson, mais le Brésilien s’interposait pour garder l’avantage des siens (82e).

City n’a pas laissé le faire break pendant 10 dernières minutes, mais ni Cancelo, mon en échec par Courtois (86e), ni Grealish, dont le tir était dégagé de Ferland Mendy sur sa ligne (87e), ne parvenaient à faire trembler les biftecks. L’occasion pour l’entrée Rodrygo de profiter de la sortie hasardeuse d’Ederson pour mettre les compteurs à zéro sur un service de Benzema (1-1, 90e). Le Brésilien s’offrait même un doublé de la tête et pouvait au Real de croire à la prolongation dans le temps ajouté (2-1, 90+1e). Sur un coup franc joué par Fernandinho, Foden, démarqué dans la surface, n’a pas la lucarne gauche madrilène (90+3e). D’après le scénario hitchcockien, les deux formations vaient sont séparées en prolongement. Après la pause du court, sur une attaque initiée par Vinicius, Benzema ne profite pas du profit d’une faute de main d’Ederson, qui capitalise sur le ballon en deux temps (92e). Le Français obtient en suite un penalty sur le tacle illicite de Ruben Dias avant que justice ne soit faite lui-même, prenant le portier auriverde à contre-pied (95e). Puis, au sud du centre de Cancelo, Foden était plus qu’à la grande parade de Courtois, suivi de Fernandinho qui ne parvenait pas à rabattre son ballon (105+2e). Comme à l’aller, City payait are inefficacité et ne pouvait rien faire face au réalisme madrilène. Malgré quelques incursions tardives dans la surface madrilène, le score ne bougeait plus : le Real Madrid renverse Manchester City (3-1, 6-5 aux scores cumulés) et rejoint Liverpool en finale.

Add Comment