Football : Le Bayern tenu en échec pour sa dernière à domicile

Mettre à jour

Déjà assurés du titre de champion d’Allemagne, les Bavarois ont concédé nul contre Stuttgart à l’Allianz Arena (2-2), lors de l’avant-dernière journée.

Alphonso Davies (à gauche) prépare le retour de Tiago Tomas.

AFP

Déjà champion d’Allemagne, le Bayern Munich a concédé une journée nulle pour le dernier match à domicile de la saison face à Stuttgart (2-2), supplanté les Souabes en position de barragistes potentiels avant la 34e et dernière journée samedi prochain.

Le match à l’Allianz Arena était une première récente, avec des occasions de la part et une autre des deuxièmes premières : Stuttgart marquait rapidement pour Tiago Tomas (8e), avec une superbe reprise sans contrôle de 16 mètres, sur un centre en retrait venu de la droite. Plus les Souabes ont fini par céder : Konstantinos Mavropanos, sous la pression de Kingsley Coman, pour détourner dans son propre but un centre de Serge Gnabry (1-1, 35e). Peu après, Thomas Müller à donné l’avantage aux siens (2-1, 44e). Serve two au but par Dayot Upamecano, il a réussi un parfait contrôle en pivot et place le ballon dans le coin du but. De plus Kalajdzic a finalement refusé de saisir l’une des occasions de Stuttgart pour remporter le match (2-2, 52e).

Stuttgart peut s’en vouloir de ne pas récupérer les trois points, en raison de la mauvaise gestion de ses attaquants qui sont repartis à quatre reprises en position un contre un avec Manuel Neuer.

Julian Nagelsmann, l’entraîneur bavarois, avait pourtant tenu sa promesse de ne pas bâcler ce match pour ne pas fausser la lutte pour le maintien : il a aligné sa meilleure équipe possible et les joueurs ont respecté à la fois la compétition et leurs supporters, en manifestant un engagement digne de leur réputation. Plus que la défense centrale des Bavarois, il soutient énormément les rapides attaquants adverses : à bord du navire au-dessus de la mer, pour le premier mais depuis Stuttgart, il peut être complètement battu par le tiers sur le second.

Alors que Greuther Fürth, 18e et dernier, est relagué depuis longtemps, la dernière journée partira trois équipes pour les places de bas de tableau. Le plus mal place est Bielefeld, 17e et potentiellement relégué avec 27 points. Il recevra le RB Leipzig, toujours à la lutte pour la Ligue des champions.

Stuttgart, avec 30 points, accueillera Cologne, tandis que le Hertha Berlin (33 points et une plus mauvaise différence de buts) n’est pas encore mathématiquement sauvé, d’autant qu’il déplacera à Dortmund, assuré de sa deuxième place.

Contournement de Leipzig C1

Grâce à un doublé de Christopher Nkunku et une victoire 4-0 face à Augsbourg, Leipzig revient dans le top 4, qualificatif pour la Ligue des champions. Le RB est désormais seul quatrième avec 57 points, soit deux longueurs d’avance sur le 5e, Fribourg. Leipzig devra encore valider son ticket lors d’un ultime déplacement à Bielefeld, 17e et virtuellement condamné à la relégation.

Plus que le RB éclate de longe ! Intraitables après janvier, les mécaniques du club saxon se sont précisées grippées ces deux deux dernières : une douloureuse élimination en demi-finale de la Ligue Europa face aux Glasgow Rangers et deux défaites consécutives en Bundesliga ont jeté un terrible froid. À deux journées de la fin du championnat, Fribourg tenait fermement la quatrième place du championnat, et Leipzig voyait la Ligue des champions s’éloigner soudainement. Cette 33e journée a rebattu les cartes. Fribourg, contre toute attente, s’est effondré samedi à domicile contre l’Union Berlin (1-4). Leipzig n’est pas l’occasion.

Face à l’Augsbourg d’Andi Zeqiri (entré à la 79e minute), le buteur portugais Andre Silva a inscrit un superbe tir de l’extérieur de la surface (1-0, 40e). Puis le néo-international français Christopher Nkunku, en état de grâce depuis plusieurs mois, a frappé deux fois : reprise instantanée dans la surface d’un centre de son compatriote Nordi Mukiele (2-0, 48e), et deuxième mais un peu dans la même position, mais cette fois en finesse (3-0, 57e). L’ancien Parisien totalise plus de 20 buts et 15 pass décisifs en championnat cette saison. Emil Forsberg pour caler l’addition sur penalty (4-0, 64e).

Dans l’autre match de ses débuts après-midi, l’Eintracht Francfort de Djibril Sow (entré à la 65e minute), qui disputait la finale de la Ligue Europa le 18 mai face aux Glasgow Rangers, s’est vu accorder un nul à domicile (1-1) face au Borussia. Mönchengladbach emmené par Yann Sommer (laisse sur le banc pour la première fois de la saison en championnat) et Breel Embolo. La rencontre, à la quelle n’a pas j’ai participé Nico Elvedi (suspendu), était sans enjeu pour les deux équipes, tranquilles en milieu de tableau (Mönchengladbach 10e et Francfort 12e).

(AFP)

Add Comment