Nagelsmann réagit à la virée de ses joueurs à Ibiza

Julian Nagelsmann affirme que ses joueurs ont eu du temps libre et que c’était leur décision de partir à l’étranger.

L’entraîneur allemand s’est refusé à critiquer ses ouailles après que l’équipe soit partie en vacances à Ibiza à la suite de la défaite du week-end dernier contre Mayence.

Les Munichois, qui avaient remporté un dixième titre de Bundesliga consécutive la semaine précédente, sont partis en vacances pendant deux jours sur l’île des Baléares quelques seulement après la défaite 3-1 à la Mewa Arena. Ce voyage a suscité les critiques de nombreuses personnalités allemandes, dont Lothar Matthäus, légende du club et consultant.

Qu’a dit Nagelsmann à propos du voyage du Bayern à Ibiza ?

Nagelsmann n’a pas voulu commenter son déplacement à Ibiza, mais il a finalement abordé la question d’une conférence de presse avant le match à domicile de dimanche face à Stuttgart.

“En fait, Armo [le directeur sportif Hasan Salihamidzic] un tout dit à ce sujet. Je suis responsable de mon équipe et j’ai assumé ma responsabilité en amont des jours de repos à la formation“, at-il déclaré.

“Les joueurs sont majeurs, ils sont assez grands, je ne suis pas leur père ou leur professeur. S’ils décident de le faire en grand groupe, c’est à eux de décider. Les joueurs peuvent utiliser ces jours comme bon leur semble .”

Suite de l’article ci-dessous

Nagelsmann répond aux accusations de “laisser-aller”.

Nagelsmann et également rejeté les accusations selon lesquelles le Bayern aurait porté à l’intégrité de la compétition en ne prenant pas les matchs au sérieux, maintenant qu’il a décroché le titre. Félix Magath, le patron du Hertha, a accusé le Bayern de lutter contre le respect de la Bundesliga face à Mayence en étant “laissant aller” après avoir obtenu le titre.

Mayence est bien installé dans le milieu de tableau, mais Stuttgart, ils sont adversaire de dimanche, ils sont actuellement en position de barragiste, à deux points de l’Arminia Bielefeld, avant-dernier, et à trois points du Hertha Berlin.

“Il ne s’agissait pas non plus de fausser la compétition contre Mayence, Mayence était déjà sauvé et nous n’avions rien à perdre, cria-t-il. Nous n’avons pas grand-chose à voir avec une équipe qui lutte contre la relégation. Nous n’avons plus que deux matchs contre le VfB Stuttgart [par saison], nous avons le devoir d’arriver à six points. Mais c’est tout ce que nous avons à faire avec la lutte contre la relégation”.

Add Comment