Le Portugal domine la Turquie et joue la finale des barrages

J’ai publié :

En demi-finale des barrages qualificatifs pour la Coupe du monde, le Portugal était l’employeur à venir devant la Turquie jeudi dans la Voie C (3-1). Les Portugais ont disputé la finale contre la Macédoine du Nord, qui a battu la côte nord de l’Italie (1-0). L’aura définitive se situe le 29 mars à Porto.

L’heure est à une sixième phase finale de Coupe du monde consécutive qui ne s’est pas refermé pour le Portugal. A Porto, le capitaine Cristiano Ronaldo et ses coéquipiers ne négligent pas la Turquie, leur adversaire dans la demi-finale des barrages pour le prochain Mondial au Qatar. Les Portugais n’ont pas obtenu de billet pour la finale des barrages, pas sans avoir eu quelques froides sueurs.

Au Stade du Dragon, les hommes de Fernando Santos ont commencé pied au plancher en s’installant dans le camp turc. Et logiquement, ils ont fini par trouver l’ouverture : Bernardo Silva a touché le poteau sur un tir, mais Otavio a bien suivi l’action et trompé Ugurcan Cakir, le portier adverse (15moi).

Piquée au vif, la Turquie a bien réagi derrière mais sans grand succès dans ses quelques offensives. Au contraire, avant la pause, la Seleçao portugaise a fait le break avec une tête puissante signée Diogo Jota, bien servie par Otavio (42moi).

Burak Yilmaz qualifie la pénalité pour enfant

Avec un score de 2-0 et la maîtrise du cuir (60% de possession de balle), le Portugal pensait vivre une seconde période. Il en a été ainsi jusqu’à l’heure de jeu et la réduction du score signé Burak Yilmaz (65moi). Revigorés, les Turcs ont jeté leur force dans la bataille et ont bien cru renverser la vapeur dans les dernières minutes.

Dans la surface de réparation, Enes Ünal a été fauché par José Fonte à 81moi minute. L’arbitrage pour revoir les images et convenir d’une sanction à la Turquie. Plus Burak Yilmaz s’est raté et a envoyé son tir droit dans les tribunes, au grand relâchement des supporters portugais. Et enfin, dans le temps ajouté, Matheus Nunes s’en est là inscrire le but de la délivrance (90moi+4).

Le 29 mars, le Portugal a bien apprécié la finale des barrages. Il affrontera la Macédoine du Nord, qui a réussi jeudi l’exploit de battre l’Italie, championne d’Europe en titre, à Palerme (1-0). Il manque à la Squadra Azzurra la Coupe du monde pour la deuxième fois d’affilée.

L’attaquant turc Burak Yilmaz accusé de coup d’état après avoir inscrit un penalty face au Portugal, le 24 mars 2022. © Luis Vieira, AP

Add Comment