Coupe du monde 2022 : des lasers dans les yeux, un tir au but manqué, une sortie chahutée, Salah a vécu un calvaire

Un remake de la finale de la dernière Coupe d’Afrique des Nations. C’est ce que tout le monde a Je pensais que j’allais faire barrage pour la Coupe du monde qui opposait le Sénégal à l’Égypte. Le terme remake a pris tout son sens puisqu’une fois encore, ce sont les Lions qui ont eu le dernier mot, encore une fois au terme d’une séance de tirs au but.

Un sens cruel pour les Égyptiens. Car à l’image de Mohamed Salah vu par les noms des lasers avant de prendre son élan, les Pharaons ont manqué leurs quatre premières tentatives ! Impossible d’y survivre et comme un symbole, c’est Sadio Mané qui l’a inscrit mais a tranché en faveur du Sénégal.

L’impressionnant public massé au stade Abdoulaye-Wade, à Diamniadio, près de Dakar, n’a pas été impérial avec ces lasers demandés dérangeants pour les joueurs égyptiens, une attitude que les Sénégalais avaient dénoncé au match aller.

Pour Mohamed Salah, c’est évidemment un calvaire. Une élimination en bombardement de la Coupe du monde qui n’a pas suivi la finale perdue de la Coupe d’Afrique des Nations… Et pour ne rien arranger, même sa sortie du terrain aura été compliquée. Entre un supporter qui a tendance à l’approcher et qui se fait peur par le service de sécurité ou encore les jets de noms de projectiles, l’aura est chahuté juste avant.

Add Comment