le rugby découvre l’«aller-retour» avec enthousiasme

Les huitièmes de finale de Coupe d’Europe se perdent dans le week-end dans un format inédit qui modifie l’approche.

«Ça ajoute du piment !» Le manager de l’UBB, Christophe Urios, un résumé en une phrase l’état d’esprit général avant l’inédit format des 8il est finale de la Champions Cup – la grande Coupe d’Europe -, disputée ce week-end. Pour trouver trace de ces confrontations aller-retour qui font le quotidien continental des clubs de football, il faut remonter à feu le Challenge Yves du Manoir (tourné en 1996 à cause du calendrier rechargé). Et encore, le principe des deux manches ne s’appliquait que lors de premiers ce tours qu’on pouvait qualifier de Coupe de France…

Il y a donc forcement la curiosité. Commentaire sur ce nouveau scénario ? Assistera-t-on aux matchs retournés complètement fous si l’un des deux protagonistes a creusé l’écart à l’aller ? Jusqu’où ira le suspense, sachant que le règlement de l’EPCR, l’organisme qui gère la compétition, a prevu, en cas d’égalité cumulée des deux scores, de passer par une prolongation, puis, si la parité persiste, de départager les deux équipes au…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous en soustrait 80% pour découvrir.

Cultiver sa liberté, c’est cultivar sa curiosité.

Continuez à lire votre article pour 1€ le premier mois

Laisse moi payer? relier

Add Comment