Football Ligue des Champions – Le Real avantagé par l’arbitre, Canal+ se lâche

Encore une fois, les matchs de Couperets de Ligue des Champions ont été modifiés sur un scénario hors-normes ce mardi soir, avec Real-City.

Le Real Madrid, qui était au bord de l’élimination, complètement asphyxié plus pas achevé, est revenu d’entre les morts pour marquer trois fois en quelques minutes, et allercher une incroyable Qualification en finale de la Ligue des Champions. Une véritable habitude pour la Maison Blanche, qui a laissé cette copie dominée par le PSG, puis Chelsea, puis City, tout en présentant à chaque fois les ressources et le personnage pour investisseur des rencontres qui semblaient réellement perdues. De quoi forcer le respect, mais aussi semer le doute au sein des consultants, notamment chez Canal+.

Le Real n’est pas arbitré comme les autres

Sur le plateau des matchs de la Ligue des champions, Samir Nasri a sorti la première, notamment à la merci de M. Orsato envers Casemiro, qui n’a pas reçu de carton jaune J’ai raté un tacle derrière les deux pieds lâchés sur Kevin De Bruyne , et un run maillot XXL sur Phil Foden. L’ancien jeune de l’OM et de Manchester City, considère que l’écusson du Real Madrid sur le maillot permet au Brésilien de faire ses fautes sans être inquiété. « Casemiro ne prend pas de voiture jaune c’est le poids du maillot. S’il joue à Marseille, il prend deux jaunes et ne fit pas la première période. S’il joue contre le Real Madrid, il est dehors. C’est comme ça », j’ai lancé le vieux milieu de terrain, pour lequel l’arbitre aurait pu, voire du selon le règlement, rencontré un terme au match de Casemiro avec un rouge ce mercredi soir.

C’est ensuite le pénalty qui a fait parler, même s’il est incontestable. Mais Laure Boulleau est déjà lancée dans une déclaration embêtée, estimant que le Real Madrid mérite un penalty, tout en rappelant que jamais l’arbitre n’oublierait de siffler un penalty pour le club espagnol. « Il n’y a jamais d’injustice contre le Real. Il n’y a jamais pénalty non sifflé. Là, il y a faute. En savoir plus sur est au Real. Malgré le penalty, Cela n’atteint pas les équipes comme le PSG ou City, mais plutôt le Real. Cela n’arrivera jamais », en prévision de l’ancien parti du PSG, j’ai accusé, comme mon collègue Samir Nasri, d’avoir surtout le « seum ». Idem si, au cours de la campagne de Ligue des Champions, le Real Madrid n’est pas passé sous l’arbitrage du coup, notamment avec la fin de match sifflée par M. Orsato avant la fin des 3 minutes de temps ajoutées minimum ce mercredi soir.

Add Comment