Football – Le Bayern gagne mais risque de perdre ses trois points sur tapis vert

publié

Vainqueurs de Fribourg samedi (4-1), les Bavarois fument neuf points d’avance sur leur premier poursuivant dans la Course au Titre. Mais un changement imparfait pourrait changer la donne.

Joshua Kimmich (à gauche) l’a célébré mais du 2-1 signé par Serge Gnabry à la 73e minute.

AFP

Lors de la 28e journée de Bundesliga, le Bayern s’est imposé 4-1 samedi à Fribourg et a pris encore un peu plus l’ascendant sur son dauphin Dortmund. Le Borussia est revenu à 9 points après la défaite à domicile face à Leipzig (1-4).

Leon Goretzka (58e), Serge Gnabry (73e), Kingsley Coman (82e) et Marcel Sabitzer (90e+6) ont marqué pour le titre. Nils Petersen a égalisé 1-1 pour Fribourg à la 63e minute.

A 6 journées de la finale du championnat, le Bayern comptait 66 points, Dortmund en avait 57, et le dernier – Leverkusen de Gerardo Seoane – a renforcé sa position avec 51 points, dans l’important 2-1 face à lui Hertha Berlin.

Le score flatteur du Bayern et traduit pas vraiment les différents que le «Rekordmeister» a rencontrées pour faire céder Fribourg et sa défense robuste, la deuxième meilleure du championnat avant cette rencontre. Il a fallu presque une heure aux Bavarois pour délivrer à débloquer le compteur, sur un coup de pied arrêté : coup franc de Joshua Kimmich et reprise victorieuse de Leon Goretzka. Le duo international vedette, qui n’avait plus joué ensemble depuis novembre (Kimmich touchédé par le Covid-19, blessure de Goretzka) a fêté ses retrouvailles de la plus belle des manières.

Jusque-là, avec sa défense 100% française, composé de gauche à droite de Lucas Hernandez, Dayot Upamecano, Tanguy Nianzou et Benjamin Pavard, le Bayern avait contrôlé le match mais manqué de tranchant et du coup de rein nécessaire à l’approche du mais pour mettre la défense hors de position.

À 12 contre 11 pendant 20 secondes

L’euphorie des Munichois, pas l’ouverture du score était largement méritée, n’a pourtant pas duré. Quelques secondes après une série de changements des deux entraîneurs, Nils Petersen a égalisé pour Fribourg… 17 secondes exactement après sont entrée en jeu (1-1, 63e). Plus le joker a répondu au joker. A la 73e minute, 33 secondes avant le coup d’envoi, Serge Gnabry a complété l’avance des Bavarois, servis par un bon centre de Lucas Hernandez (2-1).

Fribourg, 5e et toujours en Course pour une place en Ligue des champions, n’a rien lâché, et Manuel Neuer a dû sauver le Bayern à la 81e minute, à la suite d’une faute de relance de Kimmich. Dans la continuité de l’action, Mangez enfin mon fils équipe hors de danger, d’un superbe tir très sec de l’extérieur de la surface, placé entre le gardien et le poteau (3-1, 82e). Dans le temps ajouté, Marcel Sabitzer a marqué contre le quatrième mais (4-1, 90e+6).

Le match a été interrompu pendant plusieurs minutes à la 85e en raison d’un incident rare, mais l’arbitre était conscient que le Bayern avait 12 joueurs sur le ballon après 20 secondes.

Les experts interrogés par le diffuseur Sky après le match, exigeant si cette erreur était due aux conséquences du résultat, l’avis général est que les autorités disciplinaires devaient au minimum dire cette violation du règlement.

Dans les autres rencontres de l’après-midi, l’Union Berlin d’Urs Fischer a pris le meilleur sur Cologne (1-0), tandis que l’Arminia Bielefeld de Cédric Brunner (j’ai remplacé à la 84e minute) et Stuttgart ils sont neutralisés (1-1). Bochum l’a importé à Hoffenheim (2-1) et l’Eintracht Francfort de Djibril Sow n’est pas revenu à son imposer face à la lanterne rouge Greuther Fürth (0-0).

(AFP/Centre sportif)

Add Comment