Barrages Mondial 2022 : Egypte, Tunisie, Algérie et Maroc bien partis


Les coïncide avec se suit mais ne se ressemble pas. Les affrontements en vue de la Qualification pour la Coupe du monde qui sera renvoyée au Qatar ont Je rendrai les premiers verdicts sur la question du barage matches aller. Alors que l’Algérie est allée battre le Cameroun au stade de Japoma de Douala, que ne lui avait pas réussi du tout pendant la Coupe d’Afrique des Nations, une équipe du Machrek, l’Égypte, et deux du Maghreb, la Tunisie et le Maroc, ont réussi à tirer leur épingle du jeu ce 25 mars.

ALIRE AUSSICoupe du monde : Cameroun-Algérie, un barrage sous haute tension

L’Égypte dispose du Sénégal

Au Caire, l’Egypte a battu le Sénégal 1-0, une victoire qui s’est accompagnée d’un match revanche de la finale de la Coupe d’Afrique des Nations signalée par les débuts des Sénégalais en février. Ce nouveau duel entre les deux stars de Liverpool, Mohamed Salah et Sadio Mané, qui ont tourné à l’avantage du premier ministre, qui a donné le coup à cette déviée contre son camp par Saliou Ciss dès le 4moi minute. Le match est revenu mardi au lieu de Diamniadio, près de Dakar.

ALIRE AUSSISénégal-Égypte : grand fracas sur la route de la Coupe du monde

Le Mali plie a domicile devant la Tunisie

Le Mali, qui n’avait jamais disputé le Mondial, était mené par le caoutchouc de l’ancien Parisien « Titi » Moussa Sissako : un terrible mais contre un suivi camp d’une exclusion en position de dernier défenseur. Pour sa troisième sélection, le joueur formé au Paris Saint-Germain a d’abord marqué d’une passe en retrait beaucoup trop appuyée, alors qu’il n’était même pas en danger (36moi). Pour peigner le temps d’être réconforté par ses coéquipiers qu’il a vu rouge (40moi) pour une faute en dernier défenseur sur Saïfeddine Jaziri.

Le Maroc neutralise la RDC à Kinshasa

Le Maroc, lui, n’a pas été battu en déplacement, mais n’avait plutôt rien promis face à la RD Congo (1-1). Menés après 12moi minute sur une frappe enveloppée de l’ex-Lorientais Yoane Wissa, détourné par la tête de Romain Saïss, les joueurs de Vahid Halilhodzic ont égalisé sur une reprise de Tarik Tissoudali (76moi) et sont en ballottage favorable avant le match retour, mardi. Long temps méconnaissables, les Marocains ont noté une première opportunité d’égaliser quand Ryan Mmaee a complètement rate son pénalty, avec une Course interrompue avant de frapper nettement au-dessus (55moi). Le RDC d’Hector Cuper à eu plusieurs balles 2-0, par le Marseillais Cédric Bakambu (30moi70moi), malheureux, auteur de la main sur le pénalty, le buteur Wissa (48moi) ou Dieumerci Mbokani (72moi). Le Maroc a égalisé sur un contra consécutif à un sauvetage de son gardien Yassine Bounou devant Ben Malango. Découragés, les Congolais ont fini à dix après l’exclusion de Muzinga Ngonga pour une faute sur Achraf Hakimi (85moi).

Avantage Maghreb + Machrek

Globalement, le Maghreb (Maroc, Algérie, Tunisie) à la pointe de l’Afrique sub-saharienne (RDC, Cameroun, Mali), le Machrek par l’Egypte a dominé le Sénégal, et les barragistes anglophones, le Ghana et le Nigeria, sont-ils neutralisé à Kumasi, sur l’ancienne Gold Coast.


Add Comment