Passe vaccination : pourquoi Roland-Garros et les rendez-vous de la Coupe d’Europe et la suite

C’est acquis, le passe vaccinal qui doit rentrer en vigueur en janvier si le Parlement elvote, s’appliquera aux professionnels sportifs qui évoluent en France. Un prince créé fin décembre par la ministre des Sports, Roxana Maracineanu. Concrètement, il est possible pour les personnes vaccinées d’avoir accès à un stade, une salle ou un centre de perfectionnement et l’un des dispositifs les plus disponibles en place. Mais le principe devrait connaître quelques exceptions.

Selon nous, le carnet de vaccination ne sera pas exigé pour certaines manifestations sportives de portée internationale, à condition que ceux-ci mettent en place une bulle sanitaire stricte. Exemple typique, celui du tournoi de tennis de Roland-Garros. Les joueurs ne seraient pas obligés d’arriver à Paris avec un schéma vaccinal complet, à condition qu’ils se contentent de faire la navette entre le court et leur hôtel. Un prince qui a permis à Novak Djokovic d’avoir un numéro un mondial, qui, au bénéfice d’une exception, se rendra à Melbourne pour disputer l’Open d’Australie, de son aligneur sur la battue de la Porte d’Auteuil sans être contraint de passer pour le cas de la piqure.

Les rencontres de Coupe d’Europe des différentes disciplines, dit que la Ligue des champions de football, bénéfiieront également de cetteException, là encore seulement si les équipes visiteuses sont mécontentes au sein d’une bulle sanitaire. Une possibilité de mise en place pour faciliter le siège des clubs de pays ayant des politiques de vaccination différentes.

Plus attention, cela ne pourrait pas aux sportifs professionnels qui vivent à l’année en France de s’engouffrer dans cette brèche pour éviter de se faire vacciner. Si, par exemple, la Ligue 1 et le Top 14 sont ainsi soumis à des protocoles sanitaires, ceux-ci n’ont pas valeur de bulle dans la mesure où ils ne restreignent pas les déplacements de leurs joueurs au quotidien.

Add Comment