Le Barça difficile vainqueur de la Real Sociedad au Pays Basque

Le match : 0-1

Le FC Barcelone s’est imposé sur la plus petite des marges (0-1) du côté de la Real Sociedad, dans une rencontre où les joueurs de Xavi ont semblé fébriles, notamment défensivement. Le Barça était pourtant parfaitement rentré dans son match : après dix minutes de jeu, Ousmane Dembélé avait le poteau. Dans la continuité de l’action, le centre de Ferran Torres remplace la tête de Pierre-Emerick Aubameyang (11e).

Après leur entame canon, les Catalans ont semblé avoir mi la main sur la rencontre, avant de montrer peu à peu en intensité au profit d’une Real Sociedad de plus en plus entreprenante, que aurait pu égaliser sans la maladresse de ses attaquants (voir par ailleurs). La défense du Barça, elle, aura rarement semblé aussi friable cette saison, victime des sorties sur blessure d’Araujo et de Dani Alves, en plus des limites physiques d’un Gerard Piqué emprunté.

Capable de fulgurances sur les contre-attaques, les attaquants blaugranas ont cependant beaucoup peignés à agité le gardien basque Alejandro Remiro (a seul tir cadré). Une performance plus faible plus suffisante pour obtenir un succès inestimable dans le sprint final de la Ligue. Le FC Barcelone représente la deuxième place au Sevilla FC, vainqueur plus tôt dans la soirée à Levante. Pour la Real Sociedad, la Ligue des Champions s’éloigne : les Basques sont sixièmes à six unités de l’Atlético, 4e.

Le joueur : Aubameyang, bis lui

Il n’est pas disponible après deux rencontres avec le Barça, un éternel pour le Gabonais, injoignable après leur arrivée à Barcelone. Deux matchs perdus, d’ailleurs, pour les Catalans (Eintracht et Cadix). Jeudi soir, Pierre-Emerick Aubameyang a retrouvé le chemin du but, et le Barça celui de la victoire. D’une tête à bout portant, l’ancien d’Arsenal est venu récompenser la bonne ename de son club. Plus discret pour la suite, il est remplacé par Luuk de Jong en fin de rencontre. Avec le sentiment, tout de même, du devoir accompli.

Onze

Pierre-Emerick a marqué 11 buts pour ses 14 derniers matches avec le Barça, autant que les 34 matches précédents, toutes compétitions confondues. (opter)

Le fait : les ratés d’Isak et Sorloth

A la 43e minute et le Barça menait 1-0 à l’époque d’Alexander Isak Bazarde, la plus grande chance de la Real Sociedad en première mi-temps. Après un doublé une-deux avec le Norvégien Sorloth, Isak, pourtant en position idéale, croise beaucoup trop sa frappe et manque le cadre. Juste après la pause, c’est cette fois au tour de Sorloth de manquer sa reprise à un mètre du but, à la réception d’un centre dévié. La chance du Real est passée.

Add Comment