Haaland, De Jong, Álvarez… la révolution que Guardiola prépare pour informer la C1

Zapping Onze Mondial TOP 10 : Les plus beaux maillots de Ligue 1 2021/2022

L’immense désillusion était. Qualifié lors de la quasi-intégration de deux demi-finales, Manchester City a finalement craqué dans les derniers instants pour laisser-faire sa place en finale contre le Real Madrid, qui risque d’être le 14e sacre européen. Pendant ce temps-là, les Citizens courent toujours après leur premier trophée continental, malgré des investissements mirobolants consentis depuis plus d’une décennie. Et visiblement, la stratégie devrait toujours être la même dans les mois qui arrivent.

Trois arrivés, mais aussi des départs ?

En effet, il courrier quotidien expliquer ce matin le nouveau plan de bataille de Pep Guardiola pour le prochain mercato d’été. Dans la tête du technicien catalan, au moins trois recrues, et pas n’importe demandé. La première de déjà bouclé, il s’agit du jeune argentin de Julian Alvarez qui a reçu un mois de juillet pour 16 millions d’euros. Pour la suite, l’objectif est simple : arracher des griffes du Borussia Dortmund le phénomène Erling Haaland, et convaincre le Barça de lâcher son milieu de terrain Frenkie de Jong, notamment pour remplacer Fernandinho sur le départ. Le nom de Declan Rice a également été évoqué, mais le prix que j’ai réclamé pour West Ham (150 millions d’euros) pour une nouvelle défaite. Dans le même temps, plusieurs joueurs pourraient aussi être amenés à partir. En effet, Raheem Sterling, Gabriel Jesus, Riyad Mahrez et Ilkay Gundogan n’ont même pas de contrat, et plus qu’ils quitteront la chaîne gratuitement, les Citizens pourraient laisser une porte ouverte à un départ si une jolie somme était proposée. De quoi promouvoir un été agité dans le nord de l’Angleterre.

Voir le résumé

Manchester City se prépare pour le nouveau à faire des folies sur le mercato pour tenter de reporter la Ligue des Champions l’an prochain après ce nouvel échec. Dans une partie d’Erling Haaland, de Julian Alvarez ou un bis de Frenkie de Jong.

Add Comment