Diaz change tout face à un Rulli catastrophique

L’entrée de Luis Diaz qui a changé tout, les anciens de la Ligue 1 au visage honorable d’un Geronimo Rulli en grande difficulté : découvrez les tops et les flops de Villarreal – Liverpool (2-3).

Hauts

Diaz change la donne

Ils sont en pause pour vanter les mérites du changement et permettre à Liverpool de s’imposer 3-2 sur la défaite de Villarreal en demi-finale retour de la Ligue des champions. Après une première période quelconque de Jota, Diaz fait son entrée en jeu au retour des vestiaires et s’installe sur le côté gauche. De suite, sa folie et ses dribbles virevoltants remettent Liverpool dans le sens de la marche et le « sous-marin jaune » sous l’eau. Il récompense de sa bonne rentrée par un but, le deuxième de son équipe dans le match. Au 67e, le Colombien s’élève parfaitement pour réprimander idéalement le centre de Trente. 90% de passes répétées (18/20), 100% de dribbles répétés (4/4) et 80% de duels communiqués (4/5). Une performance d’homme du match.

Coquelin et Capoue ratissent tout

En face, les deux milieux de terrain français ont brillé, notamment en première période. Francis Coquelin est à la conclusion du deuxième mais des Groguets (41e), alors qu’Étienne Capoue a délivré les deux passes décisives de son équipe ce mardi soir (3e, 41e). Onze ballons ont récupéré un eux deux. Coquelin, épuisé, sort dès la 68e et remplacé par Pedraza. Étienne Capoue est expulsé du 85e, après deux cartons jaunes. Une sortie la tête basse, mais sous les applaudissements de la Ceramica. Respect.

VOIR ÉGALEMENT – L’explosion historique d’Unai Emery à Villarreal après le sacre en Ligue Europa hier soir

Les anciens de la Ligue 1 à l’honneur

Prêté à Lorient en 2010-2011, Francis Coquelin est le deuxième buteur (41e) de Villarreal, et inscrit pour la même occasion en deuxième mais avec les Jaunes. Boulaye Dia, ancien du Stade de Remis, lui a ouvert la partition en tout début de rencontre (3e), tandis qu’Étienne Capoue, formé au Téfécé est double passeur pour Villarreal. En face, l’ancien Monégasque Fabinho (62e) a marqué le premier mais de leur équipe, tandis que Sadio Mané, qui a fait ses débuts en faveur de Metz, a planté le trois pignon de Liverpool (74e). Quatre anciens joueurs du championnat de France ont également foulé la pelouse en Espagne ce mardi soir : Aurier, Lo Celso, Rulli et Konaté.

les échecs

Villarreal n’a pas quelle heure

Les Groguets ont joué la première période parfaite. Mais avant la pause, les joueurs d’Unai Emery sortent les mains sur les genoux. La dernière période va être plus grosse que l’avantage des rouges tandis qu’ils ne font pas grimper les Jaunes : 25% de possession de balle dans le premier quart d’heure de cette deuxième période, 38 dans les 45 dernières minutes. Après la mi-temps, le « sous-marin jaune » à coulé : zéro tir tenté. En face, les joueurs de Jürgen Klopp ont inscrit trois mais en 13 tentatives.

Rulli tout pourri

Et si Liverpool a les moyens d’inscrire trois buts, c’est en grande partie grâce à Geronimo Rulli, coupable sur trois buts. Sur le premier, l’Argentin voit le ballon de Fabinho lui passer entre les jambes, tout comme lors du deuxième but des Reds. Diaz pique parfaitement sa tête et le ballon passe sous le portier adverse. Quoi qu’il en soit, du folklorique pour le dernier mais ! L’ancien gardien de Montpellier a environ 35 mètres de fils mais, mais ne peut rendre le ballon. Mané defait de Foyth et pousse le ballon au fond des filets. Une soirée catastrophique pour celui qui n’a jamais respiré la sérénité à la Ceramica.

Liverpool éteint en première période

S’il a révélé Liverpool à ce flagrant aussi, c’est au même titre que la première période des Reds. 66% des projections sont réussies pour les joueurs de Jürgen Klopp lors des premières de 45 minutes. Deux tirs, zéro cadré avant le repos. Un temps dépassé, Liverpool à son monter en intensité… au contraire de Villarreal, qui a implosé.

Add Comment