Comment l’UEFA fait l’UEFA Europa League – logistique | Ligue Europa de l’UEFA

Pour que le monde entier puisse bénéficier d’un match de compétition interclubs de l’UEFA sans anicroche, un énorme travail s’ajoute pour s’assurer que l’équipe, le match match et le diffuseur bénéficient d’un seul niveau de service.

Dans cet article présenté par Engelbert Strauss, nous avons découvert que l’UEFA est sûre que tout le matériel nécessaire à un match d’UEFA Europa League ou d’UEFA Europa Conference League reviendra à une bonne fin, au bon moment.

Pour l’équipe événementielle de l’UEFA, le coup d’envoi d’une phase de groupe n’est pas en septembre, plutôt juillet. C’est le moment du montage du matériel qui sera nécessaire pour la saison à venir et le temps à l’entrepôt central de l’UEFA d’une superficie de 12 000 carrés, en Belgique. “Après le siège de Nyon, notre dev coordinateur et planificateur le balai des transporteurs”, explique Cédric Girardet, superviseur de la logistique événementielle de l’UEFA. « Puisque le tirage au sort est terminé et que le calendrier est publié, il faut aimer tous les camions à l’entrepôt en Belgique et leur facturer ce qu’ils sont prêts à laisser pour les matchs en Europe.

Une flotte de quarante camions exempts de matériel pour les phases des groupes de l’UEFA Europa League et de l’UEFA Europa Conference League avec des implantations sur tout le continent, et la répartition des éléments visibles pour le public avec le marquage des stades et la presse panneaux de conférence. « (Les camions) convoient également du matériel des sponsors, du matériel de bureau, voire du matériel dont vous avez besoin pour passer à la télévision – l’unité de contrôle des VAR ou l’unité de contrôle du panneau à LED. »

Une fois le matériel sur place, il incombe aux personnes responsables des opérations et de la diffusion de l’UEFA (les VOBM) de s’assurer que tout se trouve au bon endroit. « Nous arrivons sur place généralement à l’avant-veille du match, mais la réalité est que (le travail) commence avant », explique l’un des VOBM, Thomas Attal. « Nous voulons nous assurer que le produit que nous livrons sur le site corresponde à celui livré sur les autres sites où déroulent les matchs ce soir-là et qu’il réponde aux exigences de l’UEFA et de nos partenaires. »

Maintenir la qualité et l’image des uniformes masculins de chaque match représente un énorme déficit logistique. Pour le relief, les experts de l’UEFA fourmillent de plans B. « Il y a toujours une part d’incertitude quand on fait autant de kilomètres, c’est pourquoi nous avons également deux camions de secours qui sont garés en Belgique, prêts à prendre la route à tout moment, de jour comme de nuit », explique M. Girardet.

« Malgré le fait que l’entrepôt se trouve en Belgique, un lieu relativement central, l’énorme défi, ce sont les distances, car nous devons parfois nous rendre dans des pays lointains et cela pose de nombreux problèmes, comme les route elles- mêmes et tout ce qui est lié à la douane », ajoute-t-il. « Si tous les camions arrivent à l’heure pour le match, vérifier la saison avec le matériel, alors je dirai que le travail logistique est bien fait. »

Add Comment