Chendo, le sosie de Mélenchon sur le banc madrilène qu’aflammé les réseaux sociaux

Sa ressemblance avec Jean-Luc Mélenchon a enflammé les réseaux sociaux français mercredi, après la demi-finale retour de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Manchester City. Mais au-delà d’être un sosie du leader des Insoumis, Chendo est surtout une légende du club merengue.

In observant de loin, il ya effectement de quoi douter. Avec ses cheveux grisonnants, ses lunettes de professeur et son costume-cravate ajusté sur une chemise blanche, Chendo ressemble étonnamment à Jean-Luc Mélenchon. En plus jeune. J’ai délégué le Real Madrid pour dire ans de moins que le leader des Insoumis, mais avec son look similaire, l’Espagnol n’a pas manqué de faire réagir les réseaux sociaux français, mercredi, lors de la demi-finale retour de Ligue des Les champions affrontent Manchester City (3-1, ap).

“Why Mélenchon est assis sur le banc du Real?”, “Je savais pas que Mélenchon était devenu l’assistant d’Ancelotti”, “Apparemment, Mélenchon a fait une alliance avec le Real”… les blagues ont fusé toute la soirée sur Twitter. De quoi offrir à Chendo une improbable notoriété dans l’Hexagone.

A 60 ans, il est dirigé par le club merengue n’est pourtant pas un inconnu dans le monde du ballon rond. A Madrid, Miguel Porlan Noguera (c’est le nom complet) est toujours une véritable légende.

Prés de 500 matchs sous le maillot merengue

J’ai formé Castille, l’ancien côté droit d’effectuer toute sa carrière au sein de la Maison Blanche. Juste avant mes débuts avec l’équipe professionnelle à 23 ans, ils ont disputé plus de 500 matches sous le maillot du Real, entre 1982 et 1998. En six saisons, l’autre a rapporté une Ligue des champions, Sept et deux Coupe d’ Espagne. Réputé pour son volume de jeu, sa grinta et son goût de l’effort, l’ex-international espagnol (26 sélections) a laissé d’excellents souvenirs à Bernabeu.

Les partenaires ont été touchés par la victoire du Real Madrid face au Naples, le 16 septembre 1987, en phase de poules de C1 (2-0). Une soirée lors de laquelle Chendo avait muselé Diego Maradona, alors au sommet de son art. Le natif de la région de Murcia (au sud de l’Espagne) s’était même permis de coller un petit pont à la star argentine. De quoi gagner durablement les coeurs. En attendant de lancer un jour en politique ?

Add Comment