La formidable épopée de Bodø/Glimt, l’étoile du nord

Magnifique lieu surprise du nord de la Norvège, le club Bodø/Glimt est devenu une référence nationale après de nombreux noms. Championne sans surveillance en 2020, le jaune et noir a fait trembler l’AC Milan avec un grand Jens Petter Hauge quelques mois plus tôt, ce qui a valeur le transfert du jeune ailier en Lombardie. Continuant son bonhomme de chemin Bodø/Glimt pour rapporter le titre de champion également en 2021 et comprendre poursuivre son hégémonie avec son coach Kjetil Knutsen. Révélant ces dernières années de joueurs comme Patrick Berg (RC Lens) ou encore Erik Botheim (former Krasnodar), le club norvégien s’appuie actuellement sur Ola Solbakken (23 ans), Ulrik Saltnes (29 ans), Hugo Vetlesen (22 ans) ou encore la récente recrue Amahl Pellegrino (31 ans) pour atteindre ses objectifs.

La suite après cette publicité

Faisant éclore de nombreux joueurs qu’ont pour ceres rallié la sélection norvégienne, le club de Bodø/Glimt que mise sur un bon centre de formation et des recrutements malins est en train d’écrire une histoire en lettre d’or. «Je dois comprendre l’appartenance culturelle et l’importance de Bodø/Glimt en tant que club pour tous les habitants du nord du cercle polaire. Nous sommes une sorte d’esprits “séparés” dans le Nord. Et ce titre pour Glimt nous a rendus pleins de fierté et de joie. Il est difficile de trouver les mots pour le décrire, mais c’est la chose la plus importante qui se soit produite dans le nord de la Norvège après que nous ayons expulsé les Allemands de nos terres en 1945»nous expliquait le journaliste de TV2 Per Angell Berntsen il y a peu plus d’un an quand le phénomène Bodø/Glimt est venu tout juste de s’emparer de la couronne nationale. Désormais, “La super équipe” (Superlaget en norvégien ndlr) est partie à l’assaut de l’Europe.

Une vraie épopée

Pourtant vite éliminé de la Ligue des Champions après deux revers face au Legia Varsovie (3-2 et 2-0) au premier tour qualificatif, Bodø/Glimt a rebondi en Ligue Europa Conference avec des Qualifications contre le Valur Reykjavik (Islande, 6- 0 cumulé), FC Pristina (Kosovo, 3-2 cumulé) et Žalgiris Vilnius (Lituanie, 3-2 cumulé) pour participer à la phase de poule. Deuxième d’une poule composée de l’AS Rome (Italie), du Zorya Luhansk (Ukraine) et du CSKA Sofia (Bulgarie), les Norvégiens sont restés invaincus avec trois victoires et trois nuls dont un énorme exploit contre l’AS Rome avec Un succès 6-1 remporté par José Mourinho : « Bodø/Glimt est l’équipe de troisième chapeau dans notre groupe. J’ai certainement estimé la qualité du jeu alors qu’il semble que vous pensiez que cela vous aiderait à jouer à un jeu différent. Leur avant-centre semblait conduire une moto et le notre à vélo. (…) J’ai parlé aux joueurs et j’ai été honnête avec eux. Je n’avais jamais réalisé que nous étions une équipe avec beaucoup de limites, ils sont déjà 12-13 joueurs (que j’utilise régulièrement) et les autres.”


J’ai gâché un marché d’hiver d’anime – en Norvège, la saison se termine sur l’année civile – Bodø/Glimt n’est pas terminé pour la suite et est proposé par Celtic Glasgow (5-1 au cumulé) et l’AZ Alkmaar (4-3 en cumulé). Dominant deux clubs habitués aux joutes européennes, Bodø/Glimt passe du nouveau devoir croiser le fer contre l’AS Roma pour poursuivre son épopée. Un tirage rêvé pour le gardien Nikita Haikin que s’est montré insouciant et ambitieux comme son équipe dans un entretien pour le Corriere dello Sport : «Je pensais que c’est un grand tirage. Nous les connaissons, ils nous connaissent. Eh bien qu’ils ont été ajoutés de nouveaux joueurs. Sur un Botheim et Berg perdu, mais il n’y a pas de joueurs irremplaçables et notre ADN est resté le même.» Plus mefiant, le coach Kjetil Knutsen s’attend à voir une équipe de l’AS Roma plus mefiante et que ne prendra pas Bodø/Glimt de haut.

«Je pensais que Mourinho prenait le match plus au sérieux. Maintenant, c’est un quart de finale, et il y a plus en jeu qu’un match de phase de groupes ordinaires. Nous sommes conscients que la Roma donnera tout, mais nous le férons aussi, a déclaré le joueur de Glimt» at-il évoqué en conférence de presse. Grand amoureux de Liverpool et inspiré par le travail de Jürgen Klopp, Kjetil Knutsen en faveur de Bodø/Glimt un géant local et national qui est signé sur le plan continental. Le tout sans jamais trahir sont de l’ADN. «Cette équipe est la plus forte de l’histoire du football norvégien. Je pensais qu’ils ressemblaient à Liverpool. Et l’équipe favorite de Kjetil Knutsen est… Oui, Liverpool. Et il m’a dit une fois qu’il avait l’impression qu’ils leur ressemblaient quand ils jouaient à leur meilleur niveau»nous avions expliqué Per Angell Berntsen en décembre 2020. Face à une nouvelle page marquante de son histoire, Bodø/Glimt veut continuer d’écrire sa magnifique aventure en lettres d’or.

Add Comment