Chelsea championne d’Europe ! – Débrief et NOTES des joueurs (City 0-1 Chelsea) – Football

Bien mieux dans cette finale, Chelsea et Logiquement ont battu Manchester City (1-0), ce samedi. Les Blues remportent la Ligue des Champions pour la deuxième fois de leur histoire avril 2012.

Chelsea rend compte de la 2ème Ligue des Champions.

Chelsea est champion d’Europe ! Dans une situation délicate à six mois, le club londonien, repris par Thomas Tuchel en janvier, rapporte la deuxième Ligue des champions de son histoire dans la bataille face à Manchester City (1-0), le même jour en finale, à Porto. .

Valeureux, tenaces et parfaitement en place, les Blues ont pris le dessus sur un champion d’Angleterre incapable d’accélérer le rythme pour grimper sur le toit du Vieux Continent, neuf années après leur premier sacre.

Punit de la ville de Havertz

La partie démarrait sur un très gros rythme. En guise d’assistance, la ville monopolise le ballon et fait passer le proche d’ouvrir la marque sur une opportunité de Sterling, parfaitement lanc dans la profondeur par Ederson. Mais les Blues, bien en lugar, ne se laissaient pas faire et se montraient très incisifs contre, profitant des erreurs de relances adverses. Werner butait d’ailleurs sur Ederson avant de trouver le petit filet extérieur sur sa frappe croisée. Une impression confirme au fil des minutes avec des Londoniens bien plus mordants et qui semblaient moins ttaniss par l’enjeu.

Petit petit, les Skyblues représentent leurs esprits et n’étaient pas loin d’ouvrir la marque sans un retour de norme de Rdiger pour repousser la tentative de Foden. Une alerte chaude qui poussait les partenaires de Kant jouer un peu plus bas pour viter de rompre sur les attaques de plus en plus nombreuses de leurs adversaires. Pour ne rien fixer aux affaires de Chelsea, Thiago Silva, toucher aux auditeurs, était contrainte de cder sa place. Mais Havertz, parfaitement lanc par Mount, librait les siens en effaant Ederson pour marquer dans le but vide (0-1, 42e).

Le groupe Impuissant Guardiola

Les mauvaises nouvelles s’enchaînaient pour Manchester City que perdaient son tour De Bruyne au retour des vestiaires suite à un violent contact avec Rdiger. In larmes, le Belge laissait ses partenaires, complètement amorphes, se casser les dents face à un bloc bien en place. Pep Guardiola a décidé d’intégrer un 9, Gabriel Jsus, et un 6, Fernandinho, afin d’apporter un peu plus de cohérence. Si les Skyblues monopolisent les lors du ballon, cela manquait de profondeur et Pulisic manquait le break sur un contra clair men par Havertz.

Trop brouillons, disponibles et incapables de changer de rythme, les champions d’Angleterre passaient à côté de leur rendez-vous et ne montraient aucun signe positif. Les dernières minutes étaient électriques avec une ambiance de folie Porto, où les fans des deux quipes haranguaient leurs préférés. Malgr l’norme pression sur le but de Mendy, les Blues ne craquaient et repoussaient tour tour les assauts mancuniens grce notamment un Kant gendaire. Chelsea est championne d’Europe pour la seconde moitié de son histoire !

La note du match : 8/10

Une très bonne finale avec un engagement aux normes. Chelsea pour rallier le match parfait tous les niveaux avec l’intensité, de la justessetechnique et des forces de tous les instants. De son côté, Manchester City a tenté mais n’a jamais réussi à faire la différence, la faute très certainement un enjeu crasant mais aussi et surtout une composition d’équipe inutile qui a déstabilisé les joueurs.

le mais:

– Mendy a trouvé Chilwell, qui était dans la lignée des touches sur le ct gauche, remet en une touche pour Mount. Au niveau de la ligne médiane, le milieu offensif anglais profite de la norme space laiss par le block mancunien pour lancer Havertz. L’Allemand vite la sortie d’Ederson pour pousser le ballon dans le but vide (0-1, 42e).

Les NOTES des joueurs

Maxifoot un attribut une note (sur 10) commentaire chaque joueur.

Homme du match : N’Golo Kant (9,5/10)

Sans surprise, le milieu de terrain français s’est mobilisé pour un match monstrueux. Telle une sangsue, il n’a pas arrêté d’harceler les joueurs de Manchester City. Au four et au moulin, il s’est battu comme un lion, récupérant d’innamables ballons et faisan de grosses différences sur ses perces. Un match qui l’a fait basculer un peu plus dans la légende.

MANCHESTER CITY :

Ederson Moraes (5) : difficile de reprocher quoi que ce soit au gardien brésilien, lch par sa défense sur le but de signer Havertz. Il a tout même réussi à tre l’un des joueurs les plus dangereux de son quipe grâce à son dgagement pour Sterling en début de match. C’est dire la faiblesse offensive de City…

Kyle Walker (5) : le latéral droit a tenté des choix mais il a souvent été trop peu accompagné. Il a néanmoins perdu ses nerfs en fin de match avec des fautes vitables.

John Stones (5) : dès le début du match, sur un ressenti du défenseur central anglais fbrile. Il at boug par Werner et a manqu des relances faciles. Ils sont positionnés sur le mais d’Havertz laisse désirer.

Rben Dias (4) : le Portugais a livré une de ses moins bonnes performances de la saison. Souvent bouscul, il a gagné la moiti de ses duels et a perdu de nombreux ballons dangereux. Une vraie déception.

Oleksandr Zinchenko (5) : le latral gauche ukrainien a, comme Walker, tente des chooses dans son couloir. Il n’a cependant pas réussi à combiner avec Sterling, qui n’a pas toujours proposé les bons appels devant lui.

Kevin De Bruyne (4) : Le milieu belge est passé côté de sa finale. D’abord dans une position de faux numéro 9 puis dans l’entrejeu, le Diable Rouge n’a jamais réussi malgré cette partie. Il sort, bénit au visage, après une norme tampon de Rdiger. Une très grosse déception pour l’ancien joueur de Chelsea, sorti en pleurs. Remplacer la paire 60e minute Gabriel Jsus (non non).

Ilkay Gundogan (4) : place devant la défense, le milieu allemand n’y était pas ce soir. Ses prises de décision ont souvent été tardives et il n’a jamais pu se défaire de la pression de Kant. Dj finaliste malheureux en 2013, l’ancien joueur de Dortmund aurait très certainement plus appporté dans une position plus avancé.

Bernardo Silva (3) : le milieu portugais dans l’invisible. Il a passé son temps courir derrière le ballon sans jamais parvenir à se mettre dans le bon sens, face au but. Remplace le par 64e minute Fernando (non non).

Riyad Mahrez (3) : Les héros des demi-finales sont aussi là pour les grands. Beaucoup trop bas sur le terrain et coll la ligne de touche, il n’a pratiquement rien proposé, peut parfois entraîner Walker l’abandonner. Il a eu un léger sursaut d’orgueil en fin de partie mais c’est beaucoup trop insuffisant dans un tel rendez-vous. Un des gros perdants du changement tactique par Guardiola.

Raheem Sterling (3) : titulaire de la surprise générale, de l’ailier anglais au catastrophique. La preuve avec son hasard en début de match sur un bel appel mais une conduite de balle très moyenne. S’il a réussi à faire quelques différences sur ses accélérations, il s’est systématiquement trompé dans le dernier geste. Un pair de Guardiola. Remplace le par de la 77e minute Sergio Agero (non non)Qui n’a pas fait de Miracle pour sa dernière avec Manchester City.

Philip Foden (4.5) : une première finale douloureuse pour le jeune talent anglais, qui n’a lui aussi pas fait de différences ce soir. Il a pourtant t le seul vouloir bouger les lignes en dcrochant de manire intressante en seconde priode. Mais seul, il n’a rien pu faire.

CHELSEA :

Edouard Mendy (6) : c’est assez surprenant pour tre soulign, le gardien sngalais n’a rien eu faire. Il a vu les attaquants de Manchester City se déplacer autour de sa surface sans jamais rien oser. Le but part d’une belle relance de sa part.

Thiago Silva (not not): soire difficile titre individuel pour le défenseur central brésilien, qui après une bonne première demi-heure, ad sortir, touch aux aducteurs. La victoire finale va remonter le moral, et plus que ça, car elle a tant à démolir le premier sacre. Remplace le par de la 39e minute Andreas Christensen (7)qui a parfaitement tenu son son après son entre.

Antonio Rudiger (8) : Ils sont normé retour devant Foden la 27e minute pse normalement au moment des comptes… Le défenseur central allemand a rendu une excellente copie en repoussant systématiquement ses adversaires. Parfois même avec virulence comme sur le gros tampon que envoie De Bruyne à l’infirmerie.

César Azpilicueta (7,5) : un match modèle. Le capitaine londonien respecte scrupuleusement les consignes pour Cadenaser sa zone avec sérieux et tnacit.

Reece James (7,5) : Le piston droit une excellente défense. In dehors de la première perce de Sterling, il n’a jamais été débordé par son compatriote. Il a très certainement gagné sa place pour l’Euro avec ce match plein.

N’Golo Kant (9,5) : lire le commentaire ci-dessus.

Jorginho (6) : le milieu italien se contente de défendre et de couper les lignes de passe. Il n’a pas été très en vue avec le ballon mais sa science du lieu et important pour son quipe.

Benjamin Chilwell (7.5) : Superbe match du piston gauche, l’origine du but victorieux grâce à un bon décalage pour Mount. Il parfaitement matris Mahrez, bien aidé par ses partenaires du milieu et de la défense.

Mason Mount (8) : c’est être poursuivi si le milieu offensif anglais perd un ballon ce soir. Toujours bien placé entre les lignes, le meneur de jeu à ltal dans tout ce qu’il a entrepris. A l’image de sa passe décisive sur le mais marquée par Havertz. Un trois grand match pour lui. Remplacer la paire 80e minute Matthew Kovacic (non non).

Kai Havertz (9) : Souvent Raill Depuis Son Arrive, l’Allemand A Livr Sa Meilleure Partition Avec Le Maillot De Chelsea. Unique buteur de cette finale, il est à l’origine des actions les plus dangereuses de son quipe. Défensivement, ses retours ont d’une capitale importante. Il a montré tout ce qu’il lui manquait ces derniers mois. Immense.

Timo Werner (3): le buteur allemand a livré une prestation d’une rare faiblesse. Il a mang la feuille deux se répète en début de match en crassant complètement ses frappes. Enfin, c’est sans le ballon qu’il est au plus intéressant puisque son appel ouvre la voie Havertz sur l’ouverture du score. Le point noir de son quipe. Remplacement du par de la 66e minute Christian Pulisic (non non).

+ Remonter les résultats et classements de la Ligue des Champions sur Maxifoot

Et pour vous, quels sont les meilleurs et les moins bons joueurs du match ? Ragissez dans la zone de “commentaires” ci-dessous !

MANCHESTER CITY 0-1 CHELSEA (mes-tps : 0-1) – LIGUE des CHAMPIONS – Finale
Stade: Estdio Do Drago – Arbitre: Antonio Mateu

mais : – K. Havertz (42e) pour CHELSEA
Annonces : I. Gndogan (34e), Gabriel Jésus (88e)pour MANCHESTER CITY – A. Riger (57e)verser chelsea

MANCHESTER CITY : Ederson MoraesJ pierres, Journées Rbenk. marcheur, O.ZinchenkoBernardo Silva (Fernandinho, 64e), I. Gndogan, P. FodenR. Mahrez, K. De Bruyne (Gabriel Jésus, 60e), R. Sterling (S. Agero, 77e)

CHELSEA : E. MendyAzpilicueta, Thiago Silva (A. Christensen, 39e), A.Rigerr. james, B.Chilwellpas de kant, GeorgeK.Havertz, M. Monte (M. Kovacic, 80e)T. Werner (C. Pulisic, 66e)

Thiago Silva est sorti sur blessure avant la pause

Havertz a marqué à Séoul mais dès la finale (0-1, 42e)

Kant a livré une prestation phénoménale

Guardiola a rat sa finale

La joie des blues au coup de sifflet final

La déception de Foden l’issue du match

Chelsea, championne d’Europe pour la deuxième fois de son histoire

Giroud annonce sa première C1

Kant aussi !

La joie de Tuchel et Thiago Silva

Add Comment