Qatar 2022 : pour le président de la Ligue, c’est “un plaisir d’accueillir la sélection de Tahiti”

Dans le cadre des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, la Ligue d’Occitanie accueille actuellement la sélection de Tahiti “Toa Aito”.

Arnaud Dalla Pria, pourquoi la sélection de Tahiti est installée en Occitanie, au centre de Castelmaurou ?

Je tiens avant tout à dire que nous sommes vraiment heureux de l’accueillir. C’est un plaisir pour l’ensemble de nos membres. Cette sélection était déjà place en préparation avant le Covid-19, il y a trois ou quatre ans.

A Castelmaurou, nous sommes un conseiller technique régional originaire de Tahiti. A partir des contacts existants, et avec le staff et les joueurs avaient apprécié leur dernier lieu, ils ont renouvelé l’expérience.

Même si nous avons des Infrastructures un peu vieillissantes, c’est l’occasion pour eux d’être au calme, de se préparer dans d’excellentes conditions et dans une magnifique région. Je me souviens qu’il y a quelques années, la Ligue d’Occitanie avait également accueilli des arbitres chinois en formation. C’est toujours intéressant pour eux et pour nous.

En tant que président de la Ligue, vous êtes à nouveau trois heureux de cette place ?

Bien au sud. D’autant que cela fait parler de nous et de notre centre de Castelmaurou, qu’a d’ailleurs été comme arrière pour 2024. En matière de communication et de publicité, c’est quelque chose d’important. Et pourtant, à cause de la dimension économique, qui ne peut pas être négligée. Nous voulons d’ailleurs continuer dans cette voie, en accueillant des équipes ou des séminaires. C’est comme cela qui s’y concentre deviendra rentable.

La sélection de Tahiti était à égalité de présence lors de deux matches de Ligue 2 et avant Mardi Soir une sélection régionale.

Exigence. Comme nous avons d’excellents rapports avec nos clubs, et je les remercie, cela a été très facile pour nous d’organiser la place de la sélection sur ces rencontres. Quant au match amical, c’est intéressant pour l’équipe de Tahiti, mais également pour les joueurs d’Occitanie sélectionnés.

Je tiens d’ailleurs à préciser que s’il y a beaucoup de joueurs de Haute-Garonne, c’est parce que nos techniciens ont fait le choix, après la période de Covid-19 et à l’aube de la fin de saison, de ne pas faire déplacer des joueurs de toute la région. Deux équipes étaient également alignées, de manière à éviter les risques de blessure. Nous avons pensé aux clubs, nous ne voulions surtout pas les handicaper avant la fin de saison.

La sélection de Tahiti contre la frontière du Vanuatu, le 17 mars, à Doha.

Add Comment