Benzema-Lewandowski, le duel à distance est (re)lancé

Karim Benzema et Robert Lewandowski vivent une bataille pour le titre de meilleur buteur de Ligue des champions cette saison. Et, indirectement, de meilleur attaquant au monde.

Quand on voit les folles saisons de Karim Benzema et Kylian Mbappé, on peut légitimement penser que 2 des 3 meilleures ataquants au monde sont français. Consacrer le duo des Bleus n’a rien d’incongru, mais un homme contraint même les plus chauvins à faire preuve de mesure. Avec 12 buts en 9 matchs, Robert Lewandowski est le meilleur buteur de la Ligue des champions édition 2021-22, talonné par Benzema (11). Les deux attaquants se livrent un duel à distance qui touche les compteurs, et qui donne l’appui d’un sacre européen aussi bien au Real Madrid qu’au Bayern Munich, lors des quarts retour. Se concentrer.

Lewandowski meilleur buteur pour l’instant…

Dans l’a dit, Lewandowski (33 ans) a devancé Benzema (34 ans) d’une unité au classement des buteurs de la C1. Cela ne va peut-être pas durer. En revanche, il semblerait que le Bayern Munich, battu à l’aller par Villarreal (1-0), soit dans le scrutin défavorable pour la Qualification. Le Real Madrid, vainqueur de Chelsea (1-3), une manche en demi-finale. Ce qui donnerait deux matchs de plus à Benzema pour s’illustrer, et finir meilleur buteur d’une campagne de Ligue des champions pour la première fois de sa carrière. Un événement unique dans celle de Lewandowski, en 2019-20 (15 buts).

VOIR ÉGALEMENT – Les meilleurs mais de Lewandowski avec le Bayern en Bundesliga

L’attaque française aussi pour lui une étincelante : la suite des autres triplés en C1, et 7 buts et 3 passes décisives pour leurs 6 derniers matches de championnat. Lewandowski, lui, this rested muet lors du quart aller à Villarreal, et n’a marqué «que» 4 buts sur ses 6 dernières rencontres de Bundesliga. Un coup de mou qui tombe mal.

… et leader historique avec les pénales

Le duel à distance n’est pas valable que pour cette saison. Au classement historique des buteurs de Ligue des champions, Cristiano Ronaldo (141) et Lionel Messi (125) sont sur leur propre planète. Derrière, Robert Lewandowski (85) hommes la danse d’un souffle devant Karim Benzema (82). Si j’ai découvert la C1 plus tard, le Polonais a vite enfilé le costume de buteur star au Bayern Munich… et de tireur des penaltys. 16 sess 85 buts sont encore arrivés. Benzema, lui, a marqué… une seule fois sur penalty en Ligue des champions, après avoir longtemps laissé cette tâche à Ronaldo. Statistiques Clin d’oeil : «KB9“O”Lewy» ont tous deux inscrits le même nombre de buts en phase de groupes, 56.

Benzema plus complet

S’ils ont des points communs, Benzema et Lewandowski ont aussi des différences. Le premier a souvent, et avec enthousiasme, délaissé la fonction de pur avant-centre pour jouer les numéros 10, les meneurs de jeu. Après tout, Benzema a révélé l’avantage que Lewandowski pour combiner avec ses partenaires et possède une vision du jeu plus développée, en témoigne ses 26 passes décisives en Ligue des champions (20 pour le Polonais). «Comparer avec Karim que j’ai connu il ya cinq ans, c’est un joueur bien plus complet», analysait son entraîneur, Carlo Ancelotti, tout juste de retour sur le banc madrilène en août dernier. Ce lundi, avant la réception de Chelsea, l’Italien l’a même qualifié «d’attaquant moderne ultime» .

VOIR ÉGALEMENT – Les meilleurs mais de Benzema avec le Real en championnat

Contre Chelsea la semaine dernière, on aussi pu admirer, par deux fois, la qualité de son jeu de tête. Le destin veut que, le matin même, dans une Interview publiée par L’Équipe Benzema décryptait son jeu aérien : «Aujourd’hui, je fais beaucoup de travail de gainage, d’abdos, je me rend compte que je saute plus haut que les gars. Ensuite, pour la précision, c’est comme dans mon jeu, je ne suis pas un bourrin. Donc je saute, et ensuite je sais s’il faut piquer, s’il faut mettre en cloche.» Cette saison, les 9 autres buts de Benzema en C1 ont été inscrits du pied droit. Deux sont venus d’un pressing qui illustre son abattage défensif. A venu d’une frappe précise aux 18 mètres, et un surpénal.

Quant à Lewandowski, il a marqué une fois de la tête, 3 fois du pied gauche (dont deux fois avec de la réussite) et 8 fois du droit (dont trois pénales). Numéro neuf racé, le Bavarois est au moins autant un tueur dans la surface que Benzema. Sa palette semble toutefois moins elargie. Il peut se consoler avec l’un des plus beaux buts de cette saison de Ligue des champions, un retour acrobatique pour le noir qui a scotché le Dynamo de Kiev, le 23 novembre dernier (1-2).

Rendez-vous en finale ?

Et si cette lutte à distance se prolongeait jusqu’en finale ? Le tirage au sort fait que le Real Madrid et le Bayern Munich ne pourraient pas se croiser avant le grand rendez-vous au Stade de France, le 28 mai prochain. Après le passage de Lewandowski au Bayern (2014), le club allemand a affronté le Real à de nombreuses reprises : en quart de finale 2017 et en demi-finale 2018. Coupé aux grandes oreilles. Il est aussi incroyable que le puisse paraître cela puisse paraître, tant il s’agit de deux géants européens, une finale Real-Bayern serait… inédite dans l’histoire de C1. S’ils veulent écrire une nouvelle page de leur légende, Benzema et Lewandowski connaissent le chemin.

Add Comment