Quels sont les champions de France 2017 avec Monaco ?

Kylian Mbappé (PSG). J’ai transféré immédiatement à Paris pour 180 M€, et j’ai obtenu trois titres après, et beaucoup de bons moments, ainsi que trois Coupes de France, une Coupe de la Ligue et une Coupe du monde.

Thomas Lemar (Atlético Madrid, ESP). Ils sont transférés à l’Atlético (2018) pour 70 M€, après leur titre de champion du monde, aurait pu le faire basculer dans une dimension supérieure. L’explosion dans le passé est le plus grand vainqueur de la Supercoupe de l’UEFA en 2018 et de la Ligue en 2021.

Valère Germain (Montpellier). Passé à l’OM dans la foulée du titre, puis à Montpellier en 2021, l’avant-centre n’a pas retrouvé la réussite qu’était la sienne à Nice et Monaco. J’ai disputé la finale de la Ligue Europa 2018 et terminé deuxième de L1 en 2020.

Tiemoué Bakayoko (AC Milan, ITA). Transféré à Chelsea (2017), il en entame une plus tard pour se relancer à l’AC Milan, qui n’est pas encore éligible à son garde sans Qualification en C1. Je ne souhaite pas à Frank Lampard, les valeurs que j’ai données aux Bleus de Monaco, que je n’ai pas gardées. Suivront Naples, Milan encore… Mais plus les Bleus (1 sélection en 2017).

Jemerson (ex Metz). Le Brésilien, resté sur le Rocher jusqu’en 2020, n’a jamais retrouvé le niveau qu’il avait valorisé le surnom de « Blackenbauer » en défense centrale. Ni à l’ASM, ni aux Corinthiens, ni à Metz, rendez-vous en octobre. Il vient de résilier pour « raisons personnelles ».

Djibril Sidibé (Monaco). Après plusieurs années caractérisées par des blessures et des douleurs récurrentes, le latéral champion du monde avait été prêté à Everton en août 2019 où il avait enchaîné huit mois réguliers. Avant de revenir à Monaco où il est devenu un personnage secondaire, voire un figurant.

Benjamin Mendy (Manchester City, Angleterre). Après 2017, les étoffés sont récompensés avec Manchester City (deux titres de champion) et les Bleus champions du monde, plus en jouant peu, miné par des pépins physiques. Accusé de multiples violations en Angleterre, il a passé 134 jours en détention provisoire, avant de bénéficier d’une liberté sous condition. Ils sont en instance depuis le 25 juillet, pour une durée de six semaines.

Danijel Subasic (Hajduk Split, ORC). Gardien vice-champion du monde, le Croate est arrivé en janvier 2012 et a quitté le club de la Principauté en 2020 après une dernière saison très compliquée (quelque match joué en L1), jusqu’à l’arrivée comme titulaire de Benjamin Lecomte. Après une pause d’un an, il est de retour à Split cette saison (4 matches de Championship).

Radamel Falcao (Rayo Vallecano, ESP). Après deux saisons honorables (18 et 15 buts en L1) après l’ASM, le Colombien est parti en 2019 à Galatasaray. Une adaptation complète notée par une longue absence due à une douleur au tendon d’Achille (19 buts en 2 saisons de Championnat). Il évolue cette saison au Rayo Vallecano (5 buts en 17 matchs)

Andréa Raggi (portrait). Je n’ai pas gardé en 2019 après sept années passées sous le maillot de l’AS Monaco, le défenseur italien a accusé le club de l’avoir « jetez à la poubelle ». Il a pris sa retraite quelques mois plus tard.

Kamil Glik (Bénévent, Italie). En 2020, Monaco, soucieux de dégraisser son effectif, a cédé son défenseur polonais à Benevento, promu en Serie A. J’ai joué 5 matchs en Serie B cette saison.

João Moutinho (Wolverhampton, ANG). Champion de France à 30 ans, au milieu du terrain de Wolverhampton, après 2018, sifflet et équipé en quarts de finale de la Ligue Europa en 2020.

Abdou Diallo (PSG). Cinq petits matchs pour le titre le plus repéré en 2017 par Mayence puis Dortmund (finaliste) en 2018 pour deux saisons pleines en Bundesliga en défense centrale. De nouveau champion de France en 2020 et 2022 avec le PSG. Vainqueur de la CAN 2021 avec le Sénégal.

Almamy Touré (Eintracht Francfort, ALL). Le côté du jeu (15 matchs en 2017) est parti chercher du temps de jeu en Bundesliga en 2019. Pari réussi à Francfort avec lequel il a sorti le Barça le mois dernier en quarts de finale de Ligue Europa.

Kévin N’Doram (Metz). Prêté (2019) puis vendu à Metz (2020), sans s’être imposé sur le Rocher (5 parties en 2017) il a enchaîné les : blessures rupture d’un tendon d’Achille, blessure à un pied, fracture d’une clavicule et, en décembre dernier, fracture d’un métatarse.

Adama Traoré (Hatayspor, TUR). Le milieu offensif (5 matches en 2017) une fois complété à Rio Ave (POR), Cercle Bruges (BEL) et Metz avant de signer à Hatayspor et de disputer la CAN 2021 au Mali.

Nabil Dirar (Kasimpasa, TUR). Vendu à Fenerbahçe en 2017, l’international marocain (34 ans) joue de moins en moins au fil des saisons, après une bonne première année. Miné par les blessures, il est passé par Bruges avant de revenir en Turquie.

Guido Carrillo (Elche, Espagne). J’ai été transféré à Southampton à l’hiver 2018, l’attaquant argentin (19 matches et 2 buts en L1 en 2017) est prêt six mois plus tard à Leganés (7 buts en deux saisons) après mon transfert à Elche en 2020 (12 buts).

Gabriel Boschilia (SC International, BRE). Le milieu offensif brésilien (11 matches de L1 en 2017), à été prêté à Nantes en 2018, est revenu discrètement à Monaco en 2019 avant de renter au pays.

Add Comment