Le football allemand encore sans spectateurs

J’ai publié :

Fin 2021, la Bundesliga est terminée après trois ans, trois limites dans les jours, voire des enceintes vignes. Ce fut le cas à Munich, actuellement touché par un vague de neuf cas positif au Covid-19 ou Leipzig. A l’heure de la reprise, le championnat allemand se joue de nouveau à huis clos.

Préoccupé par l’arrivée de la variante Omicron, le ministre des Affaires étrangères Olaf Scholz l’a affichée en décembre avec des connexions considérablement réduites.

Le 8 janvier, le patron du Borussia Dortmund Hans-Joachim Watzke s’est prononcé contre les matches de Bundesliga, estimant que les politiques utilisées par le football comme « un symbole » sans raison sanitaire valide. « Il ne s’agit pas d’avoir des stades pleins, ce serait un signal complètement erroné », dit-il dans une interview au Spiegel, « De plus je considère qu’un pourcentage de 10% sera approprié ». Le nouveau gouvernement allemand avait annoncé le 21 décembre l’instauration du huis clos dans les stades de Bundesliga en janvier, même si certaines régions, comme Berlin, ont finalement autorisé des jauges limitées.

« Ce n’est pas supportable économiquement »

Dans le stade de Dortmund, d’une capacité de 82 000 places, « on peut répartir 8 000 spectateurs de telle façon qu’ils n’étaient pour ainsi dire aucun contact physique », Plaid Watzke. Et d’ajouter : « Avec 8 000 spectateurs, le risque d’infection sera chez nous très mince, et honnêtement, tout le monde le sait. Mais le football doit être mis en avant comme symbole politique. Expliquez pourquoi les salles de concert acceptent 750 personnes pour une journée, avec une taxe de recharge de 45%, et qu’en est-il des salles en plein air sur n’autorise qu’un spectateur ? ».

Selon Hans-Joachim Watzke, sur le plan économique, le football professionnel ne pourra pas tenir longtemps. « Chaque match à huis clos nous coûte (à Dortmund) quatre millions d’euros. Ce n’est pas supportable économiquement, se plaint-il, d’autant plus que le lien entre le club et ses fans dénoue peu à peu. Une partie des spectateurs ne reviendra pas ».

Apprendre à vivre avec le covid

« Nous avons des vaccins, nous savons qu’Omicron pourrait ne pas être aussi agressif que la variante précédente. Pourtant, je ne suis pas un professionnel de la santé. Mais cela me produisit mal au cœur si nous devions revenir à des périodes de verrouillage, où nous devons fermer et nous isoler de tout. Je ne sais pas si ça aide. Je l’ai déjà dit, il est important de continuer à agir de manière responsable avec toute cette position. Mais nous devons encore apprendre à vivre avec le covid. Et nous devons nous faire vacciner, comme nous le savons tous », a déclaré Marco Rose, l’entraîneur du Borussia Dortmund, lors d’un événement type NBA en Bundesliga.

Pour la 18e journée, qui a débuté le 7 janvier, la Bundesliga n’a pas repris à huis clos. Dans un communiqué, la Ligue allemande a profité une nouvelle fois pour lancer un appel à la vaccination. L’Allemagne a également restreint l’accès aux restaurants et bars.

Add Comment