Eriksen pense déjà au Qatar

  • Christian Eriksen a fait son retour à la compétition le 26 février dernier

  • Le Danois est resté eloigné des terrains pendentif neuf mois

  • Le maintenant attend mon voyage au Qatar en fin d’année

En juin dernier, Christian Eriksen a “quitté ce monde” l’espace de cinq longues minutes, pour reprocher son expression. Les équipes médicales sont menacées pour sauver les dégâts internationaux. À cet instant précis, rien d’autre que sa survie ne compte.

Ce jour-là, personne n’aurait imaginé lui revoir sur un terrain de football. Le retrouver au plus haut niveau neuf mois après ce drame tient donc du Miracle. Car 259 jours après l’achèvement, Eriksen un fils est revenu dans les rangs de la Premier League anglaise.

Je suis entré en cours de jeu à la 52ème minute, le meneur danois s’est vu proposer un défi corsé : sauver son nouveau club, Brentford, alors mené 2-0 et réduit à dix. Pour cette fois, le quintuple Joueur danois de l’année a dû s’avouer vaincu mais, le simple plaisir de participer était bien le plus important à ses yeux. “Quand on a connu de telles épreuves, on éprouve des sentiments très forts en revenant à la compétition”, confiait l’ancien joueur de Tottenham à l’issue de la partie. Je suis sur un petit nuage depuis le début et je dois dire que tout le monde à Brentford m’a très bien accueilli. Je ne vois que des visages heureux autour de moi. mère et les docteurs qui m’ont accompagnés sur le chemin de la guérison étaient tous venus pour me voir jouer. Je crois que ce qu’ils ont vécu des instants encore plus durs que moi”.

Ce match n’est pourtant pas pour lui que le dernier chapitre en date d’une longue et dramatique histoire qu’a repris avec son accident cardiaque et qui s’est poursuivie avec l’implantation d’unstimulur cardiaque (défibrillateur automatique implantable) et son exit de l’Inter Milan. Sa santé n’étant plus en danger, Eriksen souhaite “ramener le rythme et les sensations du football et, bien entendu, aider Brentford à se maintenir”. Plus de 29 ans, le rappel des rêves à réaliser. “J’aimerais participer à la Coupe du Monde au Qatar. J’ai envie de jouer. C’est mon état d’esprit depuis le début. Cette Coupe du Monde, c’est à la fois un but et un rêve”, annonce-t-il. “Quant à savoir si on fera appel à moi, c’est une autre question. Mais on a bien le droit de rêver, non ? Je ne suis moi jamais aussi bien”.

Eriksen a compris aujourd’hui que le plus dur est derrière lui et qu’il peut encore évaluer au plus haut niveau. “Ce sera au sélectionneur de faire son choix. Mais je veux qu’il sache que ma santé n’est pas un problème”, assuré-t-il. “Les docteurs ne m’ont posé aucune limite. A chaque fois queje queje queje queje, ils me répondent qu’al bien y queje no pas de raison de m’inquiéter pour l’avenir. Je n’ai pas peur du tout”, conclu-il.

Add Comment