Villarreal, un club aux multiples talents (trop) méconnus

Pau Torres, Dani Parejo, Gerard Moreno ou encore un rappel d’Arnaut Danjuma… Le club espagnol compte de nombreux excellents joueurs pour espérer faire botter Liverpool en demi-finale.

Invitation surprise du dernier carré de la Ligue des Champions après avoir éliminé coup sur coup la Juventus Turin (1-1, 3-0) et le Bayern Munich (1-0, 1-1), Villarreal ne compte pas s’arrêter en S’ils sont heureux d’affronter Liverpool et, espérons-le, en 2006, ils sont un formidable parcours disponible pour s’arrêter pour un autre club anglais, Arsenal, lors de la finale. Une ambition qui pourrait paraître disproportionnée pour une formation ne pointant qu’au 7e rang en Liga. Plus que cela, cela s’applique à l’expérience emmagasinée la saison précédente en ce qui concerne la Ligue Europa, ainsi qu’à la qualité d’un effet si payant de très bons joueurs, souvent largement méconnus du grand public. Découverte.

Pau Torres, le futur Piqué ?

L’enfant de Vila-real, le nom officiel de la communauté ou le nom officiel du club de Villarreal. A 25 ans, le défenseur central à fait toutes ses gammes au sein du «Jaune sous-marin», exception faite d’une saison d’apprentissage à Malaga. Et par moments, il s’impose comme référence à un poste en Espagne – il comprend 17 sélections avec La Roja -, mais aussi en Europe ou polarise les convoitises, notamment du côté del Manchester United qui songerait à débourser les 60 millions d’euros suffisants pour s’affranchir de sa clause libératoire. Pau Torres lui-même ne serait pas opposé à l’idée de quitter son club de cœur, avec lequel il a déjà réalisé un certain nom de ses rêves en soulevant le trophée de la Ligue Europa. More are future pourrait s’écrire encore en Liga car le FC Barcelone subirait partie de ses plus assidus courtisans, l’imaginant devenir le successeur d’un Certain Gerard Piqué, l’une de ses idoles. Deuxièmement, face à l’offensive armée de Liverpool, l’aura de l’occasion de montrer tout son talent, et comprend son plan d’offenses pour celui qui a inscrit 5 compétitions mais toutes confondues.

VOIR ÉGALEMENT – Les célébrations des joueurs de Villarreal dans le vestiaire après avoir éliminé le Bayern en Ligue des champions

Dani Parejo, le métronome

Pendant une décennie, Dani Parejo a fait les beaux jours de Valence, dont il était même le capitaine et véritable maître à jouer. À tel point que beaucoup l’imaginaient et finir sa carrière. En raison de performances techniques brillantes et remarquables, le jeune homme a formé le Real Madrid pour se retrouver avec les critiques récurrentes qui ont été publiées le 12 août 2020, et il a été engagé par Villarreal avec 10 millions d’euros. A choix qu’il n’a pas eu à repentance, lui qui, à 33 ans, continue à rayonner au milieu de terrain et d’y contribuer toute son expérience et sa vision du jeu (6 passes décisives en Ligue ). Avec aussi un fort caractère, puisque je n’ai pas montré ma proposition de rencontrer l’initié du Bayern, Julian Nagelsmann, après le quart de finale de la Ligue des Champions. «Lorsque le tirage au sort a eu lieu et que le Bayern nous a pneus, leur entreîneur, que je ne connais pas, nous a manqué de respect mais aussi au football en disant qu’il voulait régler ça dès l’aller. C’était irrespectueux. Parfois, quand tu t’écrases, ça retombe au visage».

Gérard Moreno, le buteur discret

Tout vient à point à qui sait attendre. Gérard Moreno ne fait pas partie de ses petits prodiges du ballon rond qui explose dès leurs débuts en professionnel. Le Catalan d’origine, lui, a pris son temps avant d’éclore. D’abord du côté de l’Espanyol Barcelone avec deux saisons à 13 et 16 buts de 2016 à 2018. More plus encore encore à Villarreal lors d’un exercice 2019-2020 a marqué 18 réalisations. 28 ans Devant l’apothéose de la dernière saison et son 23 mais marquis en Ligue – autant qu’un tel Karim Benzema –, la victoire en ligue Europa et son trophée de meilleur joueur de la compétition européenne. Une belle consécration pour cet attaquant aujourd’hui âgé de 30 ans très méconnu, notamment parce qu’il n’a pas pu, ou su, s’imposer en Selección nationale avec ses 5 buts en 17 capes. Et même si cette saison est des plus glorieuse (9 buts et 3 passes décisives), il a produit un redoutable poison pour les défenses adverses, puisqu’il a démontré une passe ou aussi décisive pour Chukwueze à l’Allianz Arena de Munich. Reste à voir si ses ischio-jambiers le laisseront en paix pour affronter Liverpool ce mercredi.

Arnaut Danjuma, la révélation

Arnaut Groeneveld, plus connu sous le nom de Danjuma, est l’excellente surprise de Villarreal saison côté. Debarqué l’été dernier sur la ncée d’une à 17 buts en… Championship – la deuxième division anglaise – avec Bournemouth, le Néerlandais de 25 ans, né au Nigeria, ne faisait pas réellement figure de cador et paraissait promis à un rôle en remplaçant derrière Moreno, Paco Alcacer ou Boulaye Dia. More ses 10 buts – dont un triple sur le terrain de Grenade – l’ont propulsé dans le costume de buteur numéro 1 du «Jaune sous-marin». Une promotion surprenante plus autant que danjuma pas vraiment le profil type de l’avant-centre, lui qui évolue de plus en plus en tant qu’ailier. Mais au fil de la saison, il deviendra indispensable dans le système mis en place d’Unai Emery. Liverpool est prêt, le danger viendra aussi de Lui.

Add Comment