Alaba, Stones, Fernandinho, Laporte… Go out soirée pour les defenders

Dans une demi-finale aller de Ligue des champions complètement débridée et marquée par un festival offensif, ce mardi soir entre Manchester City et le Real Madrid (4-3), les défenseurs ont passé une soirée. Quand certains n’ont même pas pu aller au terme de la rencontre, d’autres sont rendus coupables de grossières erreurs.

Une rencontre aussi folle fait forcer le bonheur des éléments offensifs et des spectateurs. Un peu moins celui des défenseurs. Le mardi soir, quand Manchester City et le Real sont répondus coup pour coup dans un match complètement débridé en demi-finale aller de Ligue des champions (4-3), les arrière-gardes des deux équipes ont souffert. Focus sur quatre joueurs qui ont connu une soirée à l’Etihad Stadium.

>> Revivifier Ciudad-Real (4-3)

>> Abonnez-vous à RMC Sport pour survivre en Ligue des champions

Alaba trop juste physiquement et battu par Jesus

Le défenseur autrichien a longtemps été incertain pour cette rencontre. Touché aux aducteurs contre Osasuna lors de la dernière journée de Liga, il avait cédé sa place à Carvajal au retour des vestiaires. Ce mercredi soir, il a finalement pu tenir son sonné… Seulement pendant 45 minutes, Ancelotti yyant a décidé de le remplacer par Nacho à la pause. Présent sur la pelouse pendant une période, Alaba a eu le temps de prendre la foudre sur le but du 2-0 inscrit par Gabriel Jesus à la 11e minute, quand le Brésilien a réussi à le mettre dans le vent sur son contrôle dans la surface .

Stones, le perdant de Guardiola

Pep Guardiola avait tenté un par similaire à celui d’Ancelotti avec Alaba, mais son coup de poker avec John Stones ne s’est pas avéré plus payant. Privés de Cancelo et de Walker, le technicien espagnol a été contraint de bricoler pour le côté droit de sa défense et a finalement décidé d’aligner l’Anglais, absent à cause d’une blessure à la cuisse droite lors de la dernière rencontre de Premier Ligue contre Watford, dans un rôle inhabituel de droit latéral. S’il n’y a pas eu d’erreurs notables, le défenseur central s’est déformé, visiblement trop juste physiquement, pour quitter ses coéquipiers à la 36e minute, remplacé par Fernandinho.

Fernandinho a escaladé le foudre de Vinicius

Le soldat de Guardiola, a fait appel au rescousse pour suppléer Stones, a souffert sur son côté droit. Vinicius a fait des misères au milieu central de 36 ans, pas habitué à jouer dans le couloir et battu presque à chaque fois par latechnical et la vitesse de l’ailier brésilien. Le but du 3-2 inscrit par ce dernier lui est d’ailleurs attribuable : au duel avec Vinicius au niveau de la ligne médiane, le Citizen se fait mettre dans le vent sur une sublime feinte de corps du Madrilène, qui est là tromper Courtois au terme d’un rush improbable de 50 mètres.

Le but de Benzema en dehors du penalty

Le défenseur du Rouge à ce solide tout au long de la rencontre, mais l’on retiendra malheureusement sa faute de main dans le money-time. Si Manchester City est venu réprimander deux buts d’avance grâce à un coup de canon de Bernardo Silva, il a été sanctionné pour une précédente touche du ballon du bras lors d’un duel aérien avec Benzema. Sur le coup, le pénal est indisputable et la faute de main apparaît réellement évitable, tant il ne contrôle pas son geste. la suite ? Une panenka géniale de Benzema, prévoit que cette soirée était vraiment celle des attaquants.

Add Comment