Ligue des champions : Bayern et Liverpool en quarts de finale

Le Bayern Munich et Liverpool sont les deux premiers quarts de finalistes de la Ligue des Champions. Mardi, les Bavarois et le RB Salzburg écrasent 7-1 avec un triplé de Robert Lewandowski en 23 minutes.

Eh bien, battu à domicile 0-1 pour la première fois depuis mars 2021 par l’Inter réduit à dix dès 63e, Liverpool s’est qualifié grâce à sa victoire 0-2 à l’aller.

Mercredi, le Real Madrid de Thibaut Courtois et Eden Hazard ont tenté de surmonter le handicap d’un mais ont concédé au PSG et Manchester City de Kevin De Bruyne, vainqueur 0-5 en déplacement, a fait un galop d’entraînement face au Sporting Portugal.

A l’Allianz Arena de Munich, tout le monde profite du Bayern et de Salzbourg après le match 1-1 à l’aller. D’emblée, Philipp Kohn, le gardien salzbourgeois, devait effectuer une parade sur une frappe lourde de Lewandowski et Kingsley Coman sauvaient le Bayern contre in extremis Nicolas Capaldo sur un point de penalty (2e). Il n’y a pas eu de répit et Lewandowski pour ouvrir la marque sur un penalty sifflé pour une faute commise sur lui par Maximilian Wober (12e, 1-0).

Peu après, sur un eu droit à une sorte de répétition : le défenseur autrichien descend de l’attaquant polonais, transformé en deuxième penalty (21e, 2-0). Dans la suite, Lewandowski a profité d’un revers favorable à la sortie du jardin adverse pour signer à trois reprises (23e, 3-0), donc en 12e mais en Ligue des champions cette saison et à la 85e de sa carrière. Lors des neuf derniers matchs à l’extérieur de Salzbourg contre des équipes allemandes, il a déjà eu une moyenne de 3,6 buts et Serge Gnabry a tenu à conforter la statistique d’une frappe croisée (31e, 4-0).

Salzbourg allait encore couler un peu plus après la pause suite à une frappe du gauche de Thomas Müller (54e, 5-0). Le Bayern est mieux loti en mode gestion et le RB a profité de la redondance pour un missile de Maurits Kjaergaard (61e,5-1). Mais Müller (83e, 6-1) et Leroy Sané (86e, 7-1) n’ont pas pu répéter aux Autrichiens.

Pour avoir infligé à Liverpool la première défaite de l’année 2022, l’Inter a laissé dans le pressant haut et libre une belle bataille contre le milieu de terrain tout en proposant plus d’actions contradictoires. Progressivement, les Reds s’abstiennent de leur timidité offensive et sur un coup franc d’Alexander-Arnold battu, un coup de tête de Joel Matip s’est imprimé sur la transversale (31e). Les Nerazzurri sont également passés près du but d’ouverture sur un coup franc direct de Hakan Calhanoglu qu’Alisson a repoussé en plongeant (41e).

Liverpool a attaqué la deuxième période tambour battant. Suite à un raid d’Alexander-Arnold, Samir Handanovic est sorti dans le vide et le ballon est arrivé à Mohammed Salah, qui a frappé sur le montant alors que le but vide (52e). Si Liverpool était beaucoup mieux offensivement, ce n’était pas le cas derrière. Sur une mauvaise relance de Matip, Alexis Sanchez a glissé le ballon à Lautaro Martinez, qui a remporté la lucarne opposée (62e, 0-1). L’Inter avait à peine semé le doute chez son adversaire qu’elle s’est retrouvée à dix suite à l’exclusion de Sanchez (63e, 2 jaunes).

Liverpool a bien tenté de profiter de la situation et Salah a encore pris un poteau, le troisième pour son équipe (76e). La fin de la rencontre est déroulée dans le camp interiste avec Liverpool J’ai lancé la recherche de l’égalisation, qui n’est jamais arrivée.

Eh bien, battu à domicile 0-1 pour la première fois depuis mars 2021 par l’Inter réduit à dix dès 63e, Liverpool s’est qualifié grâce à sa victoire 0-2 à l’aller. Mercredi, le Real Madrid de Thibaut Courtois et Eden Hazard ont tenté de surmonter le handicap d’un mais ont concédé au PSG et Manchester City de Kevin De Bruyne, vainqueur 0-5 en déplacement, a fait un galop d’entraînement face au Sporting Portugal. A l’Allianz Arena de Munich, tout le monde profite du Bayern et de Salzbourg après le match 1-1 à l’aller. D’emblée, Philipp Kohn, le gardien salzbourgeois, devait effectuer une parade sur une frappe lourde de Lewandowski et Kingsley Coman sauvaient le Bayern contre in extremis Nicolas Capaldo sur un point de penalty (2e). Il n’y a pas eu de répit et Lewandowski pour ouvrir la marque sur un penalty sifflé pour une faute commise sur lui par Maximilian Wober (12e, 1-0). Peu après, sur un eu droit à une sorte de répétition : le défenseur autrichien descend de l’attaquant polonais, transformé en deuxième penalty (21e, 2-0). Dans la suite, Lewandowski a profité d’un revers favorable à la sortie du jardin adverse pour signer à trois reprises (23e, 3-0), donc en 12e mais en Ligue des champions cette saison et à la 85e de sa carrière. Lors des neuf derniers matches à l’extérieur de Salzbourg contre des équipes allemandes, il a déjà eu en moyenne 3,6 buts et Serge Gnabry un tenu à comforter la statistique d’une frappe croisée (31e, 4-0). Salzbourg allait encore couler un peu plus après la pause suite à une frappe du gauche de Thomas Müller (54e, 5-0). Le Bayern est mieux loti en mode gestion et le RB a profité de la redondance pour un missile de Maurits Kjaergaard (61e,5-1). Mais Müller (83e, 6-1) et Leroy Sané (86e, 7-1) n’ont pas pu répéter aux Autrichiens. Pour avoir infligé à Liverpool la première défaite de l’année 2022, l’Inter a laissé dans le pressant haut et libre une belle bataille contre le milieu de terrain tout en proposant plus d’actions contradictoires. Progressivement, les Reds s’abstiennent de leur timidité offensive et sur un coup franc d’Alexander-Arnold battu, un coup de tête de Joel Matip s’est imprimé sur la transversale (31e). Les Nerazzurri sont également passés près du but d’ouverture sur un coup franc direct de Hakan Calhanoglu qu’Alisson a repoussé en plongeant (41e). Liverpool a attaqué la deuxième période tambour battant. Suite à un raid d’Alexander-Arnold, Samir Handanovic est sorti dans le vide et le ballon est arrivé à Mohammed Salah, qui a frappé sur le montant alors que le but vide (52e). Si Liverpool était beaucoup mieux offensivement, ce n’était pas le cas derrière. Sur une mauvaise relance de Matip, Alexis Sanchez a glissé le ballon à Lautaro Martinez, qui a remporté la lucarne opposée (62e, 0-1). L’Inter avait à peine semé le doute chez son adversaire qu’elle s’est retrouvée à dix suite à l’exclusion de Sanchez (63e, 2 jaunes). Liverpool a bien tenté de profiter de la situation et Salah a encore pris un poteau, le troisième pour son équipe (76e). La fin de la rencontre est déroulée dans le camp interiste avec Liverpool J’ai lancé la recherche de l’égalisation, qui n’est jamais arrivée.

Add Comment