Le Barça rechute face au Rayo Vallecano en championnat

Le match : 0-1

Décidément, le Camp Nou ne réussit pas au Barça. Après l’Eintracht Francfort et Cadix, le FC Barcelone est de nouveau tombé à domicile. L’équipe de Xavi n’a pas réussi à trouver la faille après l’ouverture du score lors du premier match de Rayo Vallecano. Alvaro Garcia Rivera crucifie les Catalans six minutes après le coup d’envoi au terme d’une action collective digne du Barça d’antan. Après une combinaison sur la droite, l’ailier contrôlait le ballon de la cuisse sur une belle ouverture d’Isi Palazon avant de tromper Ter Stegen au premier poteau.

Ensuite, les Blaugranas ont beaucoup tenté, mais sans succès. Entreprenants sans être tranchants, Dembélé et sa troupe n’ont cadré que cinq de leurs saisissent des tentatives. Jamais en danger après l’ouverture du score de Garcia Riviera, les Barcelonais n’ont pas occupé la partie de terrain de leur adversaire durant la nuit. La frappe enroulée de Jordi Alba en première tentative du pied droit est place frôler le poteau droit de Dimitrievski (25e), avant la reprise de Gavi ne heurte la sweepa transversale (43e).

Au retour des vestiaires, le FC Barcelone a poussé pour égaliser mais en vain. Les visitaurs ont fait preuve de courage et d’abnégation pour résister aux multiples assauts barcelonais, comme en témoigne le sacrifice de Palazon que s’est ouvert la tempe sur un geste acrobatique de Luuk De Jong (82e). Dominateurs dans l’ensemble du match, les Blaugranas ont raté de réussite devant le but. Ni Memphis Depay (80e), ni Ousmane Dembélé (90e+2), ni Adama Traoré (90e+3) ni parvenus à faire trembler les filets du Camp Nou, n’ont perdu les onze minutes des intérimaires agréées par le corps arbitral.

Let victorieux sur le même score à l’aller, Rayo Vallecano donc réussi l’exploit de prendre six points sur six face au géant barcelonais. Un exploit surtout que le club madrilène n’a cadré qu’une seule de ses deux tentatives de la soirée.

deux

Le Rayo Vallecano est désormais la 4e équipe qui promeut le rapporteur des autres matches du Championnat contre le Barça, le premier après Salamanque en 1997-1998.

Le fait : désolé sur Gavi ?

Force est de constater que le Barça manque d’efficacité, les retraités du Camp Nou ayant bénéficié d’un penalty en fin de match. Arrivé lancé en surface, le jeune Gavi est percuté par deux Catena, sans l’arbitre et la bronche. Une décision plus litigieuse confirmée par la VAR, malgré les contestations répétées des joueurs et du banc barcelonais. La faute parait pourtant bien réelle.

Add Comment