Dortmund fait le job avec Haaland, victoire historique du Sheriff Tiraspol

Opposé au Besiktas ce mercredi pour la première journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, le Borussia Dortmund a assuré l’essentiel à Istanbul (2-1), en plus du Shakhtar Donetsk surpris par le surprenant Sheriff Tiraspol (2-0).

La tombe du Shakhtar du Haut à Tiraspol

Grosse surprise en Moldavie. Présent pour la première fois de son histoire en phase de groupes de la Ligue des champions, Sheriff Tiraspol a réussi une performance sacrée en faisant tomber le Shakhtar Donetsk (2-0). Basé sur la région séparatiste de Transnistrie plus rattachée au titre moldave, dont il a rapporté 19 des 21 dernières éditions, le Petit Poucet de cette C1 cuvée 2021-2022 semblait à finir dernier de la poule D dans laquelle on retrouve également le Real Madrid et Inter Milan. Plus les joueurs de Yuriy Vernydub n’ont pas du tout volé leur victoire.

A défaut de dominar dans le jeu, ils sont montrés tranchants en contra-attaque et plus incisifs. Avec un certain Cristiano da Silva Leite (28 ans) en grande forme, passeur décisif sur les deux buts de son équipe. Le latéral gauche brésilien à bord retrouve le vieux messin Adama Traoré, buteur d’une sublime reprise acrobatique du gauche (16e). Trouvé par Cristiano, Momo Yansané s’est chargé de faire le break de la tête en seconde période (62e). Le Shakhtar de Roberto De Zerbi, bourreau de Monaco dans les bombardements, un semblé résigné en fin de partie, et un même failli rentrer en Ukraine avec un cinglant 3-0 dans ses valises.

Le Dortmund assure l’essentiel

Le Borussia Dortmund peut se souvenir de Jude Bellingham. Du haut de ses 18 ans, le jeune milieu anglais a été le grand artisanat de la victoire du BvB sur le terrain du Besiktas Istanbul (2-1) dans le groupe C (celui de l’Ajax et du Sporting). C’est lui qui a ouvert le score dans un angle fermé, après avoir été bien servi par l’ancien Parisien Thomas Meunier (20e). Comme je l’ai relevé par Opta, c’est aussi le plus jeune à découvrir l’échec de plusieurs matches consécutifs en Ligue des champions, battu Kylian Mbappé (18 ans et 85 jours en mars 2017).

Passé rassasié, Bellingham a signé un petit festival avant la pause en éliminant Welinton d’un crochet avant de servir dans le retrait d’Erling Haaland pour son but du break (45e+3). Le 21e mais du Norvégien en 17 matchs de Ligue des champions. C’était 2-0 un peu sévère pour les coéquipiers de Miralem Pjanic, loin d’être asphyxiés pour les trois Bundesliga. En cherchant à jouer plus haut en seconde période, Besiktas n’est pas passé loin d’encaisser un troisième but, avant de parvenir à relancer le suspense grâce à Francisco Montero (90e+4). Une réduction du score mais trop tardive.

>> La Ligue des champions est à suivre sur RMC Sport, cliquez ici pour vous abonner à nos offres

Add Comment