L’ancien secrétaire général de la FIFA a compris pour les joueurs

La question de la justice française sur l’attribution controversée de la Coupe du monde 2022 au Qatar Progresse. Selon les informations du monde, les magistrats d’instruction ont interrogé comme témoin, à Paris, le 11 mars, l’ex-secrétaire général de la Fédération internationale de football (FIFA), le Français Jérôme Valcke, 61 ans. Ce dernier a été entendu dans le cadre de l’informacion judiciaire ouverte, en 2019, par le Parquet national financier (PNF) pour «corruption active et passive», voire pour «recel et blanchiment» autour de l’obtention, en 2010, de l’organisation du tournoi par l’émirat gazier.

En novembre 2021, l’ancien président de la FIFA, Le Suisse Sepp Blatter, 85 ans, avait été entendu sur deux jours, pendant six heures, à Zurich, pour les magistrats instructeurs et des policiers de l’Office central de lutte contre la corruption et Infractions Financières et Fiscales (OCLCIFF).

lire aussi Article réservé à nos abonnements Coupe du monde 2022 : Sepp Blatter auditionné pour la justice française

« Le Qatar devait remercier la France »

Lors de l’audition de M. Blatter, l’un des sujets évoque un été un déjeuner à l’Elysée organisé le 23 novembre 2010 par Nicolas Sarkozy. Les magistrats français cherchaient à vérifier si un pacte de corruption en étaient arrivés à cette conclusion, alors que le président de la République avait convié Michel Platini, le président de l’Union des associations européennes de football (UEFA), l’actuel émir du Qatar Tamim Ben Hamad Al Thani, même s’ils sont Premier ministre.

Décodé : Article réservé à nos abonnements Coupe du monde de football 2022 : l’ombre tenace du soupçon sur l’attribution du Mondial au Qatar

J’ai compris en garde à vue en juin 2019 dans les locaux de l’OCLCIFF, à Nanterre (Hauts-de-Seine), M. Platini est suspecté par les enquêteurs d’avoir J’ai voté en faveur du Qatar à la demande de M. Sarkozy, lors du scrutin d’attribution organisé par la FIFA, le 2 décembre 2010.

« Sans l’intervention au dernier moment de Sarkozy sur Platini, le Qatar n’aurait jamais eu la Coupe du mondea récemment réaffirmé M. Blatter au monde. D’autant que, si vente du Paris-Saint-Germain [PSG] au Qatar a eu lieu après le vote, c’est que c’est 100% lié. Le Qatar devait remercier un peu la France. »

Plusieurs mois après ce déjeuner, en 2011, le PSG est vendu par Qatar Sports Investments (QSI). Le club était jusqu’alors la propriété du fonds Colony Capital, ne le représentant pas en Europe était Sébastien Bazin, un ami de M. Sarkozy.

« Nicolas Sarkozy n’est pas intervenu sur mon votea répondu dans nos colonnes M. Platini. Je n’ai reçu aucune pression, ni directe ni indirecte, de l’Elysée. » M. Platini, dont le fils, ancien juriste du PSG, de 2011 à 2016 pour une filiale de QSI, affirme avoir ignoré le siège des dirigeants qataris dans sa démission du 23 novembre 2010.

Il vous soustrait 50,52% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Add Comment