La FIFA exclut La Russie de la Coupe du monde 2022 | DW Sport | D. W.

Dans un premier temps, la FIFA avait suggéré que la Russie évolue lors de ses prochaines rencontres sous bannière et sur terrain neutres, tout en bannissant son hymne et son drapeau lors de ces rencontres.

Une décision qui avait provoqué la colère de la Pologne, qui a répété qu’elle ne voulait pas affronter la Russie le 24 mars prochain en barrages de la Coupe du monde, que ce soit à Moscou (comme prévu au départ) ou bien sur terrain neutre Même son cloche du côté de la République tchèque et de la Suède, adversaires potentiels de la Russie dans ces bombardements : impossible d’affronter la Russie, pays qui vient tout juste d’envahir l’Ukraine.

L’UEFA exclut la Russie des compétitions

Face à une pression constante, siège paritaire de fédérations comme la France ou Encore l’Angleterre, la FIFA a finalement décidé d’exclure la Russie du Parcours au Mondial 2022.

Le football est ici totalement uni et en plein soutien envers toutes les personnes supportées en Ukraine. Les présidents Infantino et Ceferin espèrent que la situation en Ukraine s’améliorera significativement et rapidement pour que le football devienne un nouveau, un vecteur d’unité et de patrie entre les peuples.“, j’ai déclaré l’instance dirigeante du football mondial dans une communication commune avec l’UEFA.

Car dans le même temps, l’organe que gère le football européen a décidé d’exclure toute équipe russe des compétitions européennes, et ce jusqu’à nouvel ordre. Aussi, le Spartak Moscou, premier club russe en devenir, est exclu de la Ligue Europa. Une situation qui profite au RB Leipzig, qui récupère d’ores et sort qualifié pour les quarts de finale.

Cette décision concerne également la sélection féminine, qualifiée pour l’Euro de football féminin, qui aura lieu en Angleterre en juillet prochain.

La Russie donne un “effet discriminatoire”

Face à cette série d’exclusions, la fédération russe de football est dit être”en total désaccord parfois avec les décisions de la FIFA et de l’UEFA“, des décisions qu’elle juge avoir “Un effet discriminatoire évident sur un gran nombre de sportifs, d’entraîneurs, d’employés de clubs ou de la sélection nationale et, plus important, sur des millions de supporters russes et étrangers“. La Fédération russe a également affirmé qu’elle se “réserver le droit du concurrent aux décisions de la FIFA et de l’UEFA conformément au droit international du sport“.

Add Comment