CoM 2022 : Quand le Qatar s’est fiancé à un ancien agent de la CIA…

Drôle d’encart dans L’Equipe de ce mercredi. A la fin des pages foot, un titre interpelle : « Le Qatar a utilisé un ex-agent de la CIA pour espionner la FIFA ». L’information fournie par l’agence américaine Associated Press raconte et commente le pays de Golfe Persique a eu recours aux services de Kevin Chalker, reconverti dans le renseignement privé.

Vigilante la FIFA… et les concurrentes

Celui-ci a donc été engagé avant 2010, année de l’attribution officielle de la Coupe du monde 2022, et a été nommé pendant plusieurs années par le Qatar, que faisait alors simplement partie des candidats face aux Etats-Unis, au Japon et à la Corée du Sud. Et, justement, l’une de ses missions aura été d’espionner les concurrentes, reporter Associated Press.

Suite de l’article ci-dessous

Mais ce n’est pas tout. La mission principale, donc, aura donc été d’espionner la FIFA pendant tout le processus d’attribution. Et une fois le Mondial en poche, le Qatar n’a pas renoncé aux services de Kevin Chalker, qu’ensuite été de «suivre les critiques qu’ont suivi l’attribution controversée, mais aussi de surveiller les travailleurs étrangers sur les chantiers des stades et autres infrastructures», écrit L’Équipe.

L’image du Mondial qatari encore écornée

Une nouvelle que ne risque pas de redorer l’image du Mondial qatari à venir. Outre la corruption liée à l’attribution de ce Mondial, l’aspect écologique entre également en jeu avec les stades climatisés, sans oublier le bouleversement du calendrier de la saison 2022-2023, puisque le concours se déroulera en hiver à cause de la chaleur, du 21 novembre au 18 décembre 2022.

Add Comment