Ligue Europa : Lyon renversé à Prague, Monaco titularisé à Eindhoven

Belle soirée pour les clubs français en Ligue Europa. Après le match entre les Marseillais et Rome face à la Lazio (0-0), Lyon a battu Prague 4-3 et Monaco a battu Eindhoven 2-1 avec deux coups magnifiques.

L’OL dit merci à Paquetá et Toko Ekambi

Sans son homme à tout faire Lucas Paqueta, sur le banc au coup d’envoi, et mené 2-0, Lyon s’est fait peur face au Sparta Prague avant de renverser le match (4-3) grâce à un doublé de Karl Toko Ekambi. Après avoir réussi contre Glasgow face aux Rangers (2-0) et à domicile face à Brondby (3-0), l’OL enchaîne une troisième victoire et prend la grande en tête du groupe A avec 9 points, soit cinq de plus que le Sparta. L’entrée décisive de Paqueta samedi avait caché les insuffisances lyonnaises et permis à l’équipe de Peter Bosz d’affronter Monaco (2-0). Sans le Brésilien en première période, l’OL a de nouveau souffert, mais son apparition après la pause a encore fait beaucoup de bien à son équipe, bien mal embarquée.

Les Lyonnais ont été cueillis à froid pour un mais de Lukas Haraslin (1-0, 4e). Après la recrue Shaqiri, c’est le jeune arrière droit Malo Gusto, qui a droit à la place du capitaine Léo Dubois et l’expérimenté Jérôme Boateng qui ont été pris à défaut sur le deuxième mais, inscrit à nouveau par Haraslin (2-0, 19e), d’une frappe du droit. Toko Ekambi a fini de relancer ses tempes avant la pause (2-1, 42e). J’ai lancé en profondeur par Boateng, l’attaquant camerounais a cette fois devancé Nita. Si Peter Bosz a assisté à la 66e minute face à Monaco pour la foire entre Paqueta, il revenait souvent d’un match avec son équipe nationale, les Brésiliens sont une fois de retour des vestiaires. C’est d’abord le capitaine du soir, Houssem Aouar, déjà buteur contre Brondby, qui s’est chargé d’égaliser (2-2, 53e), au terme d’une action collective où Paqueta a été impliqué. More c’est le Brésilien qu’a fait basculer la part sur une frappe dans la lucarne, après un service de l’extérieur du pied droit de Toko Ekambi (3-2, 67e). Lyon s’est encore fait quelques frayeurs en finissant à 10 après l’exclusion de Malo Gusto pour un deuxième carton jaune (74e).

Même en infériorité numérique, l’OL a réussi à enfoncer le clou grâce au deuxième but de Toko Ekambi (88e, 4-2), sur une passe de Bruno Guimaraes. Ils sont cinquième mais en C3 cette saison. Le Sparta a réduit la marque dans le temps ajouté de Ladislav Krejci (4-3, 90e+6), sans toutefois changer l’issue du match : « On va garder le positif ce soir : le caractère de l’équipe après les deux mais encaisse. A perdu les duels au début. Nous sommes très contents de la victoire. L’équipe était équilibrée en deuxième mi-temps. Les joueurs vivent bien ensemble » Savourez le directeur sportif Juninho. « L’équipe a une belle réaction. Je suis très satisfait de la seconde période, et fier. On est monté en intensité, avec notre technique et notre talent. » représente Houssem Aouar.

L’ASM s’impose au finish

Face à un ancien rival des Verts de Saint-Etienne en 1970, le PSV Eindhoven, Monaco remporte un fameux coup. Copieusement bousculé en deuxième période, l’ASM est parvenue à arracher dans les dernières minutes un très précieux succès 2-1 que lui permet de prendre les commandes du groupe B. Les trois points sont tombés à la 89e minute, quand Monaco, en difficulté , semblait surtout vouloir sauver le match nul. Mais après avoir beaucoup souffert en deuxième période, les joueurs de Niko Kovac ont trouvé quelques espaces dans les cinq dernières minutes. Sur un débordement de Caio Henrique côté gauche, le centre du Brésilien a été repris plein axe par Sofiane Diop pour le but du 2-1.

Avec cette victoire, Monaco s’empare de la tête de son groupe avant de recevoir le PSV Eindhoven à Louis II. L’ASM compte 7 points, contre 5 à la Real Sociedad, 4 au PSV et aussi aux Autrichiens de Sturm Graz : “Cela a été dur mais tout le monde a fait un super travail, confie le défenseur Ruben Aguilar au micro de RMC Sport. Tout le monde ne viendra pas gagner ici et c’est un super résultat. On savait que pour faire un résultat positif, il fallait être costaud. Le staff nous avait prévenus et on a répondu présent. C’est une victoire très importante pour nous. On savait qu’il fallait uploader, faire le dos rond. In a fait une grosse première période, puis une grosse deuxième aussi parce qu’on a répondu présent dans les duels. Et notre gardien a fait un gros match aussi. » C’était le 200e match européen dans l’histoire de l’AS Monaco.

Add Comment