Savic frappé, une nouvelle bagarre dans le tunnel avec intervention policière

La tension est dans le combo des coureurs du Wanda Metropolitano après le quart de finale retour de la Ligue des champions entre l’Atlético de Madrid et Manchester City (0-0) ce mercredi soir. La police espagnole a dû intervenir pour séparer les deux camps.

La tension n’est pas retombee au coup de sifflet final, bien au contraire. Heureusement, après la qualification de Manchester City pour les demi-finales de la Ligue des champions aux dépens de l’Atlético de Madrid (0-0, 1-0 aller), un bagarre a éclaté dans le couloir menant aux vestiaires. Quelques minutes plus tôt, une grosse échauffourée avait eu lieu sur le terrain.

>> Revivez l’Atlético-Manchester City (0-0)

Selon Stéphane Guy et Emmanuel Petit, présents au Wanda Metropolitano pour RMC Sport, un coup pour un membre du staff de City à Savic à l’entrée du tunnel après la rencontre. Derrière, Savic dans un vif échange verbal avec Grealish, quelques minutes après que le joueur des Colchoneros leur ait lancé les cheveux de l’Anglais sur la pelouse du Wanda Metropolitano.

Crash de Vrsaljko en direction de Walker

Dans la continuité, Vrsaljko, en furie et incontrôlable, lance ses gants sur des Citizens et semble prêt à en découdre avec Walker. A la fin de la séquence, le joueur des Colchoneros s’est écrasé en direction de City. La police espagnole a dû intervenir pour séparer les deux camps.

Atlético-City
Atlético-City © RMC Sport 1

Les premières tendues à l’éclaté à la 89e minute. Foden avait été taclé par Felipe le long de la ligne de touche. Alors que le défenseur de Matelas avait seulement touché le ballon dans un premier temps, il est rendu coupable d’un vilain geste dans la continuité en balayant l’Anglais par derrière au moment d’être soulagé. Pendant que Foden tordait de douleur au sol, Savic déboulait et tentait de le soulager en le brant par le maillot.

Avec une chasuble de remplacement, Zinchenko tenta de repousser Savic, avant que de nombreux joueurs des deux équipes débarquent en trombe pour s’en mêler. Une très grosse échauffourée éclatait alors près du poteau de corner. Avant que des comptes continuent de se régler après la fin du match.

Add Comment