Ligue des Champions : « PSG-Real, une finale anticipée » par Thibaut Courtois

Après le tirage au sort des 8es de finale le 13 décembre dernier, la pression monte petit à petit. Avant de rentrer dans le vif du sujet le mardi 15 février et se retrouver sur le terrain, les joueurs du Real et du PSG s’amusent au jeu du chat et à la souris. Dans une interview publiée aujourd’hui dans le journal espagnol AS, le gardien belge n’a pas hésité à aboarder choqué de venir en 8es de finale. Pour Thibaut Courtois, ce match sera l’un des sommets de la saison.

« C’est un adversaire coriace et ce sera un match très difficile et compétitif, assure-t-il. Ce sera une dernière anticipation. Ce sera un match dans lequel des détails décideront, comme un arrêt ou un but. L’essentiel sera d’être concentrés et unis et d’arriver sans blessures. »

« Le football d’aujourd’hui est un avantage axé sur le travail d’équipe que sur les individus »

Pour alimenter ses propos, le portier du Real ne cache pas son admiration pour le PSG : « C’est une équipe qui aime avoir le ballon donc nous devrons essayer de leur prendre, précise-t-il. Mais ils ont aussi de la qualité et de la vitesse en attaque, il sera important de stopper les contre-attaques lorsque nous perdrons le ballon. Ensuite, il sera important pour nous d’utiliser notre force, qui sont le garder notre cage inviolée et, si nous avons trois occasions, d’en marquer deux »

Visiblement impressionné, Thibaut Courtois enchaîne avec des propos toujours aussi respectueux : « Le PSG a de grands joueurs comme Messi, Mbappé, Neymar… mais c’est plus que ça. C’est un bloc complet. » Toutefois, l’apport d’un appartement sur l’armada parisienne : « Ils ont du talent sur toutes les lignes, mais le football d’aujourd’hui est avantagé sur le travail d’équipe que sur les individus. Il est vrai qu’un joueur talentueux peut marquer un but à rien, mais il faut plutôt s’inquiéter de sa force en tant qu’équipe. »

Malgré tout, pour Courtois, le résultat ne fait pas de doute : « Le Real Madrid est à un bon niveau et je pensais qu’on pouvait passer. »

Add Comment