Le Real Madrid revient à Séville et se rapproche du titre


  • Séville



    deux



    3



    Real Madrid

Après s’être qualifié pour les demi-finales de la Ligue des champions en milieu de semaine, le Real Madrid s’est déplacé sur la pelouse de Séville lors du tirage au sort de la 32e journée de championnat. Les Merengues, leaders incontestés du championnat, avaient l’occasion de creuser l’écart avec des Andalous troisièmes avant la rencontre, à égalité de points avec le FC Barcelone, qui jouait à Cadiz lundi, et l’Atlético de Madrid, vainqueur à domicile de l’Espanol. Carlo Ancelotti a fait confiance à Eduardo Camavinga en tant que milieu aux côtés de Toni Kroos et Luka Modric. De son côté, Julen Lopetegui a aligné Anthony Martial et a attaqué en compagnie de l’ancien Marseillais Lucas Ocampos.

La suite après cette publicité

Si les débuts de rencontre semblaient équilibrés entre les deux formations, Blancs et Rouges cherchaient les meilleures occasions de la première période pour le biais de Martial, d’abord trop court (2e) mais imprécis sur le centre de Papu Gomez (9e). La domination offensive de Séville s’est concrétisée grâce à Ivan Rakitic : l’ancien du Barça a bénéficié d’un trou dans le mur madrilène pour propulser son coup-franc dans les buts de Thibaut Courtois (1-0, 21e). Erik Lamela a doublé à la mise quatre minutes plus tard sur un service de Jesus Corona (2-0, 25e), après une mauvaise conférence du jeu d’Eder Militao. Néanmoins, Séville a perdu Martial sur blessure après un gros tacle de Camavinga (39e).

Un Real Madrid récurrent

Plus au retour des vestiaires, les Madrilènes montraient de belles tentatives offensives, confirmées par un Karim Benzema plus en échec par Bounou (48e) et réduisaient très vite l’écart pour se remettre dans le match grace à Rodrygo. Le Brésilien rerenait parfaitement le centre de Dani Carvajal pour tromper le gardien de but marocain (2-1, 50e), avant d’alerter une deuxième fois le dernier rempart andalou, sans succès cette fois-ci (55e). Alors que Benzema frôlait ensuite le poteau droit (63e), Vinicius Jr croyait égaliser por les vus mais l’arbitre, j’assistais par le camion-régie, il refusait son mais pour une main au départ de l’action (74e).

Mais tout se jouait dans les dix dernières minutes du match : l’entrant Nacho remettait les deux équipes à égalité d’une reprise du centre de Carvajal pour tromper Bounou une deuxième fois pour éviter la défaite à ses coéquipiers (2-2, 82e) . Il fallit compter en plus de cela sur l’un des prétendants au Ballon d’Or cette saison : Karim Benzema. Après un cafouillage au premier poteau, le Français trouva le petit filet gauche pour crucifier le portier sévillan et offfrir la victoire à la Maison Blanche en toute fin de rencontre (3-2, 90+2e). Avec cette victoire (3-2), le Real Madrid dispose d’une avance provisoire de 15 points en dernière position et se rapproche d’un peu plus de son 35e sacre en championnat.

Add Comment