Le hors-jeu automatisé devrait être prêt pour le Mondial 2022

Après le technologie de la ligne de but et le VAR, le hors-jeu automatisé. Présent à Paris dans le cadre des Journées de l’Arbitrage, Arsène Wenger a confirmé mardi « qu’il y avait de fortes chances » que cette technologie soit mise en place dès la prochaine Coupe du monde, au Qatar en 2022.

Le chef du développement du football mondial de la FIFA a précisé son fonctionnement : « Dans l’instant, en direct, et du coup une décision est transmise à un juge de touche. » Il n’a toutefois pas pu en dire davantage : « Ça marche déjà, mais je suis tenu au secret. C’est secret-défense. Mais ça sera la prochaine des grandes évolutions de l’arbitrage. »

Il s’était déjà déclaré en faveur de cette technologie dans le quotidien britannique Temps au mois d’avril. « En moyenne, nous devons attendre environ 70 secondes, parfois 1 minute et 20 secondes, explique le français. C’est tellement important car nous voyons que de nombreuses célébrations sont annulées par la suite pour des langues marginales. »

Le système pourra détecter la passe et de situer instantanément la position du joueur visé. Basée sur l’intelligence artificielle, cette technologie permet donc aux arbitres de prendre immédiatement leur décision. Sans attendre plus d’une minute.

Add Comment