Ancelotti salue les entrées décisives de Camavinga et Rodrygo

Carlo Ancelotti, entraîneur du Real Madrid, souffle après la qualification de l’équipe en demi-finale de la Ligue des champions qu’on attribue à la magie du stade, aux participants madrilènes et à la base du régime de Chelsea.

Carlo Ancelotti aime souffrir et il a été servi mardi soir. Victorieuse 1-3 aller, elles font équipe pour cette malmenée, une fois éliminée avant d’arracher la prolongation après la Qualification pour les demi-finales de la Ligue des champions en s’inclinant 2-3 à domicile face à Chelsea à Quart de Finale Retour. L’entraîneur italien y voit plusieurs facteurs.

“Pourquoi on s’est qualifié ? Parce qu’on a eu plus d’énergie qu’eux à la fin pour rester en vie, explique l’ancien technicien du PSG. Les changes, je les ai faits uniquement dans ce but-là : Mettre plus d’énergie. L’équipe a beaucoup souffert, mais tous ont résisté. Rodrygo et (Eduardo) Camavinga, c’était justement pour ajouter de l’énergie. La débauche physique de Chelsea a été énorme dans leur presse, et c’est cela qui nous a donné l’avantage dans la prolongation”.

“Plus on souffre, plus je suis heureux”

Il estime pour ailleurs que le scénario du match est un peu cruel pour leur équipe. “On ne méritait pas le 2-0, estime-t-il. C’est vrai qu’on n’avait pas assez faim de mais au début, mais nos sorties de balle ont été très bonnes. Après le 2-0, l’équipe a connu une baisse psychologique. Mais la magie du Santiago-Bernabéu aide les joueurs. C’est inexplicable. Ca te pousse à ne jamais te rendre. Je suis très heureux d’arriver en demi-finale avec ce groupe. En souffre beaucoup, certes. Mais plus on souffre, plus je suis heureux.

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir les quarts de finale de la Ligue des champions

Au prochain tour, il croisera le vainqueur du match Atlético-Manchester City. Plus d’une pensée pour Villarreal, tombeur du Bayern Munich à la surprise générale. “Je veux féliciter Villarreal et Unai, il semble que j’ai créé le sentiment, at-il conclu. Je crois que peu de gens pensaient que le football espagnol allait envoyer deux équipes en demi-finales de C1 en début de saison. Et peut -être que le troisième venir demain (ce mercredi)”.

Add Comment