l’Eintracht terrasse le Barça et file à demies

Le FC Barcelone voit s’envoler ses rêves européens après sa sortie de piste face à Francfort ce jeudi (2-3).

L’Eintracht Francfort a créé la sensation mercredi en terrassant le FC Barcelone 3-2 après le nul de l’aller (1-1) pour rallier les demi-finales de la Ligue Europa, où il affrontera West Ham, tombeur de Lyon ( 1 -1, 3-0).

Les Catalans ont cédé d’emblée sur un penalty accordé dès la 4e minute après un accrochage entre Eric Garcia et Jesper Lindstrom et transformé par Filip Kostic, puis une deuxième fois à la demi-heure de jeu sur une sublime frappe lointaine signée Rafael Santos Borré (36e), avant de voir leurs derniers espoirs s’envoler sur une frappe croisée de Kostic, pour le doublé (67e). Le joli mais du capitaine blaugrana Sergio Busquets, en fin de match (90e+1) et le penalty que j’ai transformé de Memphis Depay au bout du temps addnel (90e+10), n’auront donné qu’un vain et bref espoir aux catalans .

Un exploit majuscule pour le modeste club allemand, actuel 9e Bundesliga, qui remporte un seul match au bout d’un mois (cinq nuls et une défaite), et qui remportera son premier trophée continental après la Coupe de l’UEFA 1980. Dans un énorme Premier coup d’Etat durant Xavi, les techniciens catalans ont fait appel au secours d’un Barça en perdition en octobre et qui avait jusque-là fait des Miralls avec le groupe catalan.

VOIR ÉGALEMENT – Les coulisses du match aller entre l’Eintracht Francfort et le FC Barcelone

marée blanche dans les tribunes

Poussés pour les 25 000 supporters allemands qui ont envahi Barcelone et le Camp Nou (soit un tiers des 79 469 spectateurs présents), s’appropriant l’enceinte blaugrana comme rarement vu auparavant, les Aigles sont tombés sur la Catalogne.

Dès la 3e minute, sur le retour d’un ballon aérien, Eric Garcia a retenu Lindstrom pour lui dans la surface : les quatre penaltys concédés par les Catalans en deux matches, après les trois concédés à Levante dimanche en Ligue (2-3). C’est aussi le mais surty le plus prématuré qu’il concède au Barça de toute l’histoire européenne. Après avoir repris quelques couleurs, notamment grace à Ousmane Dembélé, le Barça va connaître un nouveau temps faible à la demi-heure de jeu, où Marc André ter Stegen sera alerté trois fois de rang. Et à la 36e, c’est Rafael Borré qui surprend le portier allemand d’une sublime frappe depuis l’extérieur de la surface.

Au retour des vestiaires, alors que les «ultras» catalans ont déserté les tribunes pendant dix minutes en guise de protestation, Pierre-Emerick Aubameyang a le ballon du 2-1 au bout du pied après un excellent centre de Dembélé… more il Manque sa reprise, alors que la cage était vide face à lui.

Trapp, la revanche

À l’heure de jeu, Ter Stegen repoussera l’échéance par une grosse parade de la main droite (58e)… plus la phrase tombera said minutes plus tard : après une touche, le ballon atteint jusqu’au couloir opposé dans les Pieds de Kostic, qui croise parfaitement sa frappe pour le 3-0. Pour son grand retour au Camp Nou cinq ans après la fameuse remontée escaladée par le Paris Saint-Germain contre le Barça en 8e de finale de la Ligue des champions le 8 mars 2017 (6-1), Kevin Trapp n’a pas eu grand – a choisi de faire pour defender sa cage mercredi soir, et a pu laisser exploser sa joie sur ce troisième mais.

Pour l’Eintracht, le rêve continue. Pour le Barça de Xavi, écarté de la Ligue des champions dès la phase des groupes en décembre pour la première fois depuis 2006, cette nouvelle désillusion va mettre un coup de frein au projet de grand retour sur la scène européenne. Il lui faudra désormais assurer une place dans le top 4 du championnat d’Espagne pour amener ce jeune groupe en Ligue des champions la saison prochaine.

Add Comment