Harry tout pris / Premier League / J33 / Manchester United-Norwich / SOFOOT.com

Sous le feu des critiques ces dernières semaines et hué par son propre public à Wembley, Harry Maguire n’est pourtant pas responsable de tous les maux dont il est accusé. Le Mancunien est beau ne pas être le meilleur défenseur de la planète, il n’en demeure pas moins une solide référence à son poste, loin de toutes ces étiquettes qu’on lui a collées.

Samedi dernier, Harry Maguire s’est à nouveau retrouvé au coeur d’une séquence devenue virale sur les réseaux sociaux. En plus de s’être malheureusement j’ai incliné sur la pelouse d’Everton, le capitaine des diables Rouges a levé son bras pour réclamer une faute de main de la part de… Nemanja Matić, l’un de ses propres coéquipiers. Il n’en fallait pas plus pour que la toile s’enflamme sur l’une de ses cibles préférées ces derniers mois.

Débarquez à Manchester United le 5 août 2019, l’anglais est désormais disponible au moment de la rédaction du maillot des diables Rouges qu’une flopée de critiques s’abattait déjà sur lui. Après, à chaque contre-performance des siens, ce qui que reçoit assez régulièrement, le défenseur anglais voit affublé de tous les maux de son équipe. Pire, après le début de l’année 2022, les attaques s’intensifient et alors qu’il était jusque-là plutôt épargné los trêves internationales, le Mancunien a été copieusement hué à Wembley lors de la rencontre face à la Côte d’Ivoire (victoire 3-0) le 29 mars. Gareth Southgate, Ralf Rangnick et leurs collègues essaient de le défendre mieux que pire, mais plus tard, ils ne rient pas et ils ne changent pas.

Ce très cher Harry


A l’origine des commentaires des critiques : le montant débloqué par Manchester United pour le déménagement à Leicester. 87 millions d’euros, un record, encore à l’heure actuelle, pour un défenseur. A l’époque Rafael van der Vaart raconte sur Sky Sport, la chaîne pour laquelle il officie en tant que consultant : « C’est amusant parce que les Pays-Bas ont joué contre l’Angleterre en Ligue des Nations. Je travaillais pour la télévision néerlandaise ce jour-là. Je me souviens m’être dit : “Harry Maguire… il était de loin le plus mauvais joueur sur le terrain”. Et deux mois plus tard… 87 millions d’euros. Incroyable. » Un constat basé sur un seul match alors qu’à ce moment, Maguire se pose comme l’un des défenseurs les plus fiables du Royaume. Concernant le montant en lui-même, il convient toujours de rappeler que le marché anglais ne suit pas véritablement de règles et repousse un peu plus les limites du raisonnable chaque année. Les cadors britanniques n’hésitent plus désormais à investir d’énormes sommes, encore plus pour des internationaux chez les Trois lions, sur des joueurs pas encore confirmés ou habitués au plus haut niveau. Outre une exception, Harry Maguire a fait un bureau d’exemple, au même titre que Jack Grealish, est passé d’Aston Villa à Manchester City contre 120 millions d’euros. Alors l’international anglais at-il été surpayé par les Mancuniens ? sans doute. Mérite-t-il pour autant les critiques, plus ou moins désagréables, qu’il reçoit ? À l’évidence, non.

Il a en plus le malheur de vancer Virgil van Dijk au classement des défenseurs les plus onéreux du monde. Depuis, les deux ne cessent d’être comparés et, à ce petit jeu, Maguire ne fait pas le poids. D’autant plus le Néerlandais et le Britannique ne peuvent pas se targuer d’avoir les mêmes coéquipiers autour d’eux. Si le joueur de Liverpool peut compter sur Andy Robertson, Joel Matip, Ibrahima Konaté ou Trent Alexander-Arnold, le Mancunien n’est pas aussi bien loti. Après le début de saison, Victor Lindelöf, Raphaël Varane et même Éric Bailly ont tour à tour pris place aux côtés de leur capitaine pour ex la charnière des diables Rouges. Aucun d’entre eux ne s’impose véritablement. Le Suédois, arrivé en 2017, ne parvient pas à se monrer suffisamment rassurant pour prétendre à être un titulaire à part entière. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir Maguire vient compenser ses démarches. De son côté, le champion du monde français cherche encore ses marques après avoir quitté le Real l’été dernier. Plus surtout, Varane n’a jamais été un véritable leader dans la capitale espagnole où chacune des absents de Sergio Ramos feisait cruellement ressenti. Il a donc plus vocation à être aligné avec le natif de Sheffield qu’à lui remplacer. Bref, Éric Bailly, pourtant présenté avec une série de candidats arrivés, passa plus que par intérim à l’infirmerie qui sur les pelouses. Au milieu de tout ça, l’anglais international est le seul titulaire incontesté.

Un brassard qui gonfle

Autre point qui porte à débat, le fameux brassard de capitaine, aujourd’hui solidairement accroché autour du bras de l’international anglais. Pourtant, certains observateurs poussent pour que Rangnick désigne quelqu’un d’autre. Plus rares sont les joueurs qui donnent satisfaction cette saison au sein de l’effectif mancunien. Cristiano Ronaldo ? Revenu l’été dernier, il semble plus égoïste que jamais. Sans doute est-il conscient du bourbier dans lequel il est là s’empêtrer. Bruno Fernández ? Ils sont foudroyants et n’arrêtent pas de diminuer au fil des semaines malgré quelques maigres éclaircies de temps à autre. Autour d’eux, personne ne s’affiche comme étant indéboulonnable.

De plus, Maguire continue d’enchaîner et de la baraque du mieux qu’il peut. Sur les 42 matches disputés par United cette saison, l’ancien Leicester en a disputé 33. David de Gea et Bruno Fernandes de Séoul ont passé plus de temps qu’eux. J’ai prédit que je gaspillais les remous au sein du club, ses entraîneurs compétents sur lui. Et puisque désormais les chiffres prédominent sur les performances, le défenseur anglais se distingue dans ce domaine. Lorsque Maguire est au sol, diables Rouges presque importante la moitié de leurs parties (48% en réalité soit 16 sur 33). Sans lui, ce chiffre tombe drastiquement pour n’atteindre que 22% (2 sur 9). À elle seule, cette statistique illustre parfaitement l’importance que peut avoir le défenseur chez les diables Rouges. Pour retrouver les sommets tant espérés et à l’aube de l’arrivée d’Erik ten Hag, annoncée avec insistance ces dernières semaines, Manchester United va procéder à un sérieux ménage l’été prochain. Et si Harry Maguire n’atteindra jamais le niveau de ses illustres aînés passés au club, son nom ne devrait pas figurer en tête de la liste de ceux qui seront invités à quitter le nord de l’Angleterre lors du prochain mercato.

Par Florian Porta

Add Comment