Les trois décisions arbitrales qui font beaucoup parler

Plusieurs faits de jeu ont fait l’objet de discussions mardi lors du quart de finale retour de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Chelsea (2-3, ap). Trois en particulier.

Minute 47 : penalty non sifflé pour Chelsea

Dès l’entame de la seconde période, Chelsea – qui mene alors 1-0 – remet la pression dans le camp du Real… qui se fait très peur. Sur une frappe contrée de Timo Werner, Thibaut Courtois est jeté pour éviter le coin mais repoussé le ballon devant lui. Kai Havertz se précipite pour réprimander plus Casemiro s’oppose à l’Allemand avec son corps pour permettre à son gardien de s’en saisir. Au ralenti, la charge du Brésilien est à trois bornes et semble mériter un penalty pour Chelsea. A la place, l’arbitre s’accorde un coup franc au Real.

La charge de Casemiro sur Kai Havertz
La charge de Casemiro sur Kai Havertz © RMC Sport

>> Abonnez-vous aux offres RMC Sport pour voir les quarts de finale de la Ligue des champions

La charge de Casemiro sur Kai Havertz sous un angle extérieur
Casemiro charge Kai Havertz sous un angle extérieur © RMC Sport

Minute 50: il n’y avait pas corner sur le but de Rüdiger

Privé d’un penalty quelques instants plus tôt, Chelsea a profité d’une erreur dans le jeu sur l’action de son deuxième but. Reece James a une chance d’obtenir plus de croise trop sa frappe du gauche (50e) qui a échoué de peu à côté du but de Courtois. Perturbé par la pression de Modric, l’arbitre a accepté un corner aux Blues alors que le milieu de terrain madrilène n’a pas touchédé le ballon. Sur le corner, Antonio Rüdiger marque de la tête à la réception du centre de Mason Mount. Sur ce coup, l’arbitre ne pouvait pas revenir sur sa décision d’annuler le corner, puisqu’il s’agissait d’une action différente de celle du but.

La frappe de Reece James n'est pas contrée par Luka Modric et n'aurait pas dû de frir le corner sur lequel Antonio Rüdiger a marqué
La frappe de Reece James n’a pas été repoussée par Luka Modric et n’aurait pas dépassé le corner fautif au sud d’Antonio Rüdiger marqué © RMC Sport

Minute 62e : mais il a justement rejeté Marcos Alonso

Marcos Alonso, latéral gauche de Chelsea, avait inscrit le troisième but de son équipe à la 62e minute de jeu. Plus celui-ci a été refusé par l’arbitre après le recours de l’assistance-vidéo. Celle-ci a signalé une main – certes involontairement et collée au corps – juste avant le missile du droit de l’Espagnol.

Si elle est cruelle sur cette action précise, la règle est claire : “Je sais déjà si un joueur (…) marque un mais (…) immédiatement après le ballon un touché son bras ou sa main, même de manière accidentelle », indique l’article 12.1 des lois du jeu de l’IFAB. Timo Werner a enfin trouvé la faille pour les Blues à la 75e minute. Plus que toute autre chose pour Chelsea, j’ai finalement éliminé après un match magnifique.

Add Comment