Comment Liverpool est redevenu candidat au titre dans le championnat d’Angleterre

Qui aurait pu imaginer, au cœur de l’hiver, qui fait mal Manchester City-Liverpool comptant, dimanche 10 avril (17h30), pour le 32moi Journée de Premier League, le championnat de football d’Angleterre, serait déterminant pour le titre ? Courant février, les Citizens ont compté 14 points d’avance sur les Reds (qui possédaient, certes, deux matches en retard) et semblaient filer vers un huitième sacré, le deuxième à la suite. Alors que le printemps est bien exécuté, les cartes sont rebattues. La ville ne compte plus qu’un point d’avance sur Liverpool.

Les Reds n’ont plus perdu en Premier League depuis le 28 décembre et un déplacement à Leicester (1-0)

S’il percute l’Etihad Stadium de Manchester c’est décisif, ce ne sera toutefois pas encore décisif, à en croire les entreîneurs des deux équipes. « Si on gagne, on sera à deux points devant, si on perd, on sera à quatre points. Si on fait nul, on sera toujours un point derrièreDétail de l’initié de Liverpool, Jürgen Klopp, lors d’une conférence de presse, vendredi. Et si les gens pensent que ce sera la fin, je ne ris pas et ne fais pas plus que je ne sais quelle personne je suis. [Manchester] La ville ne verra les choix de cette manière. » Cette chose exacte que je pensais être homologue auprès des Citizens, Pep Guardiola : ” Trois points [en cas de victoire] Seront très importants, mais il y aura encore sept matchs et 21 points de distribution. »

La penche dynamique désormais du côté de Liverpool. Les Reds ne perdent plus en Premier League depuis le 28 décembre et un déplacement à Leicester (1-0). Le 2 janvier, dernier match face à Chelsea (2-2), les derniers points laissent en route en championnat. Par la suite, le club de la Mersey a surfé sur une série de victoires consécutives en Premier League.

Dans le même temps, Manchester City a gagné plusieurs points en déplacement contre Tottenham à domicile (3-2, le 19 février) mais n’a pu encaisser que face à des adversaires modestes (1-1 à Southampton, le 22 janvier, et 0-0 contre Crystal Palais, le 14 mars). Ils ont ainsi permis au rouleau compresseur rouge de revenir sur leurs talons.

Absence de Mohamed Salah et Sadio Mané

Pourtant, peu de choses ont été épargnées aux Reds depuis le mois de janvier, ce qui rend cette remontée encore plus fantastique. Engagés dans la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), ses stars offensives, l’Egyptien Mohamed Salah et le Sénégalais Sadio Mané, ont manqué respect deux et trois rencontres de championnat en février. Ils ont ensuite été réintégrés progressivement dans le onze de départ à leur retour de la CAN. Puis, fin mars et début avril, Jürgen Klopp a dû ménager à nouveau son duo avant et après les barrages de Qualification à la Coupe du monde 2022.

D’ailleurs, la CAN et les barrages auraient pu porter un gros préjudice à leur formidable entente et plus largement à Liverpool. En effet, le Sénégal de Sadio Mané a informé la CAN contre l’Egypte de Mohamed Salah avant d’éliminer les pharaons pour leur classement mondial.

Cette rivalité n’a pas tellement transpiré à leur retour sous le même maillot. D’autant que, sur le plan statistique, les Reds sont beaucoup plus dépendants de Mohamed Salah que de Sadio Mané. Meilleur buteur de Premier League, le premier nommé a inscrit vingt buts et délivré dix pass décisifs en championnat alors que le second compte douze réalisations et seulement deux pass.

La surprise de Luis Diaz

Liverpool n’a pas vu son jeu et ses résultats pâtir de l’absence du duo. L’équipe de Jürgen Klopp revient en grande partie à Diogo Jota, qui a d’abord une autre dimension cette saison. Le Portugais est le symbole de la profondeur de l’effectif des Reds, avec ses quatorze buts en vingt-sept rencontres. Pas mal pour un attaquant parfois remplaçant.

Elle doit aussi à Luis Diaz. J’ai recruté en janvier en provenance du FC Porto pour une somme comprise entre 45 et 60 millions d’euros selon les primes associatives, le jeune Colombien (25 ans) est le plus adapté au nouveau milieu. Pas évident, portant, de prendre la mesure d’Anfield et d’un club que truste les titres ces dernières années (champion d’Angleterre en 2020 et vainqueur de la Ligue des champions en 2019).

Lire aussi : En Ligue des champions, Manchester City bat l’Atlético, Liverpool a une option pour affronter Benfica

En six matches de Premier League, Luis Díaz m’a laissé marqué plusieurs reprises. Ils prouvent qu’ils sont recrutés dans ce seul projet pour pallier le probable départ de Sadio Mané ou Mohamed Salah. Les deux arrivent au terme de leur contrat en juin 2023 et Liverpool est dans le magasin de céder l’un des deux cet été pour récupérer une indemnité de transfert.

« J’ai dit de nombreuses fois ce que je souhaite, mais je ne peux vraiment pas entrer dans les détails en ce moment il semble que ce soit un sujet sensible, une explication de Mohamed Salah, vendredi, dans un divertissant de la chaîne Sky Sports. Je ne peux pas avent les caméras et parler de ce contrat, je suis focalisé sur l’équipe, c’est le plus important pour moi, être concentré pour reporter des trophées. »

Jetez un coup d’œil au titre de Champion d’Angleterre et rejoignez Manchester United avec un petit trophée dans l’histoire du Championnat, Liverpool et tout l’intérêt face à Manchester City. En cas de revirements, un match revanche contre le même rival a lieu le 16 avril, en demi-finale de la FA Cup.

Add Comment