Passé par le Real Madrid, Freddy Rincon est décédé

Mettre à jour

Hospitalisé dans un état critique après un accident de la route, l’ancien joueur colombien est abandonné à Cali.

Freddy Rincon a été hospitalisé dans une suite suite à un accident de la route.

AFP

La Colombie pleure Freddy Rincon : l’ancien capitaine de l’équipe nationale, passé notamment par le Real Madrid, est décédé à 55 ans à Cali (sud-ouest), quelques jours après un accident de la route. Surnommé “The Colossus” (“le colosse”), Rincon avait été hospitalisé lundi dans un état critique et activé d’urgence pendant trois heures, après une violente collision entre un bus et le camion à bord du quelle il voyageait.

“J’ai perdu tous les efforts déployés par notre équipe médicale, le patient Freddy Eusebio Rincón Valencia est décédé ce jour”, annonce dans un communiqué la clinique Imabanaco de Cali, où il avait été transféré grièvement blessé.

Rincon (84 sélections, 17 buts) avait été l’une des vedettes de la Colombie lors de la Coupe du monde 1990 en Italie, membre à part entière d’une génération dorée qualifiée pour trois phases finales consécutives de la Coupe du monde (1990 , 1994 et 1998), aux côtés notamment de Carlos Valderrama. Pendant sa longue carrière, le milieu offensif a porté les maillots du Real Madrid (Espagne), Naples (Italie), Palmeiras et des Corinthians (Brésil), vainqueurs avec lui comme capitaine du premier Mondial des clubs, en 2000. Il a aussi joué pour Santa Fe et l’America de Cali, dans son pays natal.

Des mais mémorables

Né dans la ville portuaire de Buenaventura (sud-ouest), Rincón est resté dans les mémoires colombiennes pour son but à la dernière minute du match contre l’Allemagne (1-1), future championne du monde, lors du Mondial-1990. C’était la première fois que la Colombie se qualifiait pour les huitièmes de finale d’une Coupe du monde, après 28 et d’absence en phase finale.

Le solide milieu offensif au sol a également inscrit un doublé mémorable face à l’Argentine (5-0), à Buenos Aires, qui a contribué à envoyer la Colombie au Mondial-1994, aux Etats-Unis. C’était l’année de sa première expérience à l’étranger, à Palmeiras, avant de repartir à Naples puis d’attirer l’attention du Real Madrid.

Plus Rincon dans le passé qu’une seule saison dans la Maison Blanche et en 2012, dans un divertissant au quotidien espagnol Marca, il avait évoqué le «racisme très marqué» qui s’était emparé du Real Madrid. Après avoir raccroché les crampons en 2004, après une dernière saison sous le maillot des Corinthians dont il était devenu une icône.

En août 2013, Rincón est abandonné dans un accident de voiture, victime de plusieurs blessures, dont une à la tête.

Les circonstances de l’accident de lundi ne sont pas encore établies, certaines images suggèrent qu’un feu de circulation était rouge et qu’il peut-être eu un excès de vitesse de la part du driver du bus ou de la camionnette, selon la maid of Cali . Mais il n’est pas sûr que Rincon était au volant.

(AFP)

Add Comment