Le gros coup de Porto qui sort lazio Rome, Leipzig s’en sort face à la Real Sociedad

La Lazio et le FC Porto se sont dit au revoir deux à deux (2-2) mais ils n’ont pas fait de bien aux Portugais. Dans une première période très intense, chaque équipe a marqué sur ses gros temps forts. Les Italiens ont ouvert le score à la 19e grace à Ciro Immobile (il a également inscrit deux mais refusés pour hors jeu à la 17e et 22e). Les Portugais ont égalisé sur un penalty de Taremi, qui est fait justice après avoir obtenu la faute (31e). En deuxième période, Uribe s’est inscrit mais pour la Qualification pour les joueurs de Sergio Conceicao, servi par Taremi, cette fois-ci passeur (68e). Le but de Cataldi dans le temps ajouté (90e+5) n’y a rien changé.

Leipzig s’en sort en Espagne

La Real Sociedad s’est plus inclinée (4-0) ce week-end dans le derby basque face à Bilbao, et de nouveau j’ai donné un coup de pied au côté juif de Leipzig (3-1). Du coup les Allemands se sont qualifiés, tenus en échec (2-2) à l’aller. Après trois parades grossières devant Klostermann (3e) et Kampl (10e), Mathew Ryan s’est incliné à la 37e face à Willi Orban, alors qu’il venait de repousser un penalty d’André Silva. Le Portugais s’est vengé en début de seconde période, l’inscrivant mais du break d’une frappe sous la barre (59e) sur une passe décisive du Français Mohamed Simakan. Zubimendi a redonné espoir aux Espagnols quelques minutes plus tard (66e). Insuffisant pour la qualification, Forsberg s’est ensuite concentré sur le penalty après la dernière minute (88e).

Séville s’est fait peur, plus Séville qualifiée

Vainqueur (3-1) à tous, le FC Séville dispose d’une sérieuse option pour le classement. Plus que les hommes de Julian Lopetegui se sont fait peur ce jeudi, en concédant l’ouverture du score d’Orsic sur pénal (65e) après une faute d’Acuna. Les Sévillans ont finalement eu un coup de sifflet final, alors qu’un mais des Croates auraient emmené les deux équipes en prolongation. Les Sévillans n’ont pas terminé le match en infériorité numérique après l’exclusion de Delaney (92e).

L’Atalanta qualifié sans trembler

Victorieuse (2-1) après un doublé de Djimsiti, la Dea assure la qualification des Jeudi (3-0) face à l’Olympiakos. Dominateurs, les joueurs de l’Atalanta ont été récompensés à la 40e minute de leurs efforts grâce à un mais du latéral droit Joakim Maehle. Les espoirs grecs ont été interré par Ruslan Malinovsky, auteur d’un double aux 67e et 69e minutes.

Add Comment

Le gros coup de Porto qui sort lazio Rome, Leipzig s’en sort face à la Real Sociedad

La Lazio et le FC Porto se sont dit au revoir deux à deux (2-2) mais ils n’ont pas fait de bien aux Portugais. Dans une première période très intense, chaque équipe a marqué sur ses gros temps forts. Les Italiens ont ouvert le score à la 19e grace à Ciro Immobile (il a également inscrit deux mais refusés pour hors jeu à la 17e et 22e). Les Portugais ont égalisé sur un penalty de Taremi, qui est fait justice après avoir obtenu la faute (31e). En deuxième période, Uribe s’est inscrit mais pour la Qualification pour les joueurs de Sergio Conceicao, servi par Taremi, cette fois-ci passeur (68e). Le but de Cataldi dans le temps ajouté (90e+5) n’y a rien changé.

Leipzig s’en sort en Espagne

La Real Sociedad est plus inclinée (4-0) ce week-end dans le derby basque face à Bilbao, et de nouveau j’ai donné un coup de pied au côté juif de Leipzig (3-1). Du coup les Allemands se sont qualifiés, tenus en échec (2-2) à l’aller. Après trois parades grossières devant Klostermann (3e) et Kampl (10e), Mathew Ryan s’est incliné à la 37e face à Willi Orban, alors qu’il venait de repousser un penalty d’André Silva. Le Portugais s’est vengé en début de seconde période, l’inscrivant mais du break d’une frappe sous la barre (59e) sur une passe décisive du Français Mohamed Simakan. Zubimendi a redonné espoir aux Espagnols quelques minutes plus tard (66e). Insuffisant pour la qualification, Forsberg s’est ensuite concentré sur le penalty après la dernière minute (88e).

Séville s’est fait peur, plus Séville qualifiée

Vainqueur (3-1) à tous, le FC Séville dispose d’une sérieuse option pour le classement. Plus que les hommes de Julian Lopetegui se sont fait peur ce jeudi, en concédant l’ouverture du score d’Orsic sur pénal (65e) après une faute d’Acuna. Les Sévillans ont finalement eu un coup de sifflet final, alors qu’un mais des Croates auraient emmené les deux équipes en prolongation. Les Sévillans n’ont pas terminé le match en infériorité numérique après l’exclusion de Delaney (92e).

L’Atalanta qualifié sans trembler

Victorieuse (2-1) après un doublé de Djimsiti, la Dea assure la qualification des Jeudi (3-0) face à l’Olympiakos. Dominateurs, les joueurs de l’Atalanta ont été récompensés à la 40e minute de leurs efforts grâce à un mais du latéral droit Joakim Maehle. Les espoirs grecs ont été interré par Ruslan Malinovsky, auteur d’un double aux 67e et 69e minutes.

Add Comment