le Bayern dos au mur, le Real Madrid proche du but, Guardiola et Simeone face à face… Les enjeux des quarts de finale retour

Même sans équipe tricolore au menu, ces quarts de finale de Ligue des champions, qui débute mardi 12 avril, ne sont pas dénués d’intérêt. Liverpool et le Real Madrid ont abandonné les réceptions de Benfica et Chelsea avec un écart conséquent, plus la suppression du règlement mais hors domicile et sous surveillance. Battus d’une courte tête sur les pelouses de Manchester City et Villarreal, l’Atlético de Madrid et le Bayern vont tenter de renverser la vapeur à domicile. Présentation des principaux enjeux.

Bayern-Villarreal : les Bavarois en mission

Après une victoire lors de la première manche, il est de coutume de dire que la moitié du travail est fait. Pour Villarreal, l’équation semble un brin plus complexe. Car en face présente un Bayern rompu aux retournements de position. Aux Huitièmes, les Munichois avaient peniblement arraché le nul à Salzbourg (1-1), avant de pulvériser le club autrichien au retour (7-1). Trois réussis au match aller (1-0), Villarreal est attendu et regrette les tarifs nameuses à aller.

More le club dirigé par Unai Emery sait, lui aussi, et fait dans cette configuration. Leur triomphe à Turin en huitième de finale retour (0-3) constitue une référence en matière d’organisation défensive et d’efficacité en contre-attaque. Montez pour mieux punir, la conception est toute trouvée pour l’ancien coach du PSG. Un match à suivre mardi soir, sur beIN Sports 1.

Chelsea-Real Madrid : Benzema sur sa lancée ?

Impossible d’y couper. Auteur d’un triplé lors de la dernière rentrée contre le PSG (3-1), Karim Benzema est revenu dans le match aller, à Stamford Bridge (1-3). L’attaquant rhôdanien sera inéluctablement scruté à Madrid, mardi soir, lors d’un match à suivre sur Canal + et RMC Sport. Thomas Tuchel a de quoi s’arracher les cheveux : d’un côté, le technicien allemand doit surveiller la science du lieu de “KB9”. De l’autre, ils sont l’équipe doit résoudre ses problèmes d’efficacité entrevus à l’aller.

A Southampton samedi, Chelsea l’a corrigé (0-6). Souvent décrié pour sa maladresse face aux cages, Timo Werner s’est fendu d’un doublé prometteur. Martyriser la 18ème défense de la Premier League est un choix, faire plier l’arrière-garde du leader incontesté de la Ligue dans celle-ci autre. L’enjeu est de taille pour les Blues contraintes de marquer, a minima, deux fois pour espérer poursuivre leur route en C1 et conserver leur couronne européenne.

Atlético-Manchester City : le Cholismo est-il mort ?

Y a-t-il deux ballons de football inconciliables ? Le clivage entre les philosophies prônées de Pep Guardiola et de Diego Simeone est celui que possède la question mérite d’être. Le match aller (victoire 1-0 des Cityzens) constitue, en ce sens, une caricature. Coincé dans une approche des plus restrictives, l’Atlético de Madrid a jeté une seule fois au but. Les Colchoneros n’ont pas voulu moudre et mettre en place une organisation de défense cohérente, mais il est impossible de se qualifier de producteur s’ils le font.

Mais, sur le papier au moins, les arguments ne manquent pas. Antoine Griezmann, João Félix et Luis Suárez constituant, pele-mêle, l’artillerie rojiblanca. A l’entraînement en Ligue 1, le champion d’Espagne en titre sera, en plus, privé d’une partie de ses supporters après le festival d’une tribune. Le handicap est de taille, au considérer de la ferveur du public madrilène. Les amateurs de tactique se donnent mercredi soir, sur Canal + Sport et RMC Sport.

Liverpool-Benfica : la circularité, y’a rien à voir

On ne vous en voudra pas si vous passez votre chemin. Sans être totalement courue d’avance, le classement de Liverpool contre Benfica ne fait pas franchement de doute. Aisément victorieux à Lisbonne (1-3), les Rouges ont un pied et quatre orteils en demi-finale. Sans être ridicules au match aller, les Portugais ont relevé la loi d’une équipe breaks aux joutes éliminatoires de la C1. Benfica, laissez hors-course pour le titre dans son championnat, va tempérer de décrocher une victoire de prestige.

Un coup de pouce de Jürgen Klopp n’est pas à exclure : le tacticien des Scousers pourrait faire tourner pour cette rencontre, entrecoupé de deux duels face à Manchester City. More l’équipe concoctée sera, quoi qu’il en soit, très compétitive. Les irréductibles pourraient tout de même suivre la rencontre mercredi soir, sur beIN Sports 1.

Add Comment